Marie Yolène Gilles sommée de rectifier son rapport du mois de novembre

Marie Yolène Gilles sommée de rectifier son rapport du mois de novembre

Le substitut commissaire du gouvernement de la commune des Cayes, Ronald Richemond, l’une des personnes accusées dans le meurtre d’un manifestant, cité dans le rapport du mois de novembre de la « Fondasyon Je Klere » a sommé Marie Yolène Gilles, directrice exécutive de cette organisation, de rectifier le tir, rejettant d’un revers de main cette accusation.

Dans cette sommation, Marie Yolène Gilles a un délai d’un jour franc pour rectifier ce qui a été dit dans son rapport concernant la mort d’un manifestant tué dans la commune des Cayes, le 27 septembre dernier.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Le 27 septembre 2019 aux Cayes, dans la zone de Carrefour OREL, un manifestant a été tué par balles par des personnes à bord d’un véhicule aux vitres teintées sans plaque d’immatriculation. Le meurtre est attribué au nouveau délégué départemental fraichement nommé, M. Serge CHERY et le substitut commissaire du gouvernement de la juridiction, Ronald RICHEMOND avait révélé la FJKL.

« Ce rapport n’est autre qu’une manoeuvre politicienne tendant à salir l’image du requérant puisqu’à cette date à carrefour Orel des Cayes à quelque mètre du parquet, aucun manifestant n’a été tué ce jour-là », s’est plaint le substitut commissaire du gouvernement des Cayes.

Ronald Richemond envisage de porter plainte contre la « Fondasyon Je Klere »( FJKL) si les responsables de cette organisation n’obtempèrent pas à sa demande.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *