Mechance-T en mauvaise posture

Mechance-T en mauvaise posture

Selon une source digne de confiance contactée par la rédaction de Haïti24, la Direction Centrale de la Police Judiciare de concert avec la Brigade de la protection des mineurs (BPM) aurait diligenté une enquête sur le dossier de l'artiste Mechance-T, à la demande du directeur général de la PNH, Michael Gédéon.

Notons que le président de la commission justice et sécurité du Sénat, Jean Renel Sénatus, dans une récente déclaration, exhorte le ministre de la justice et de la sécurité publique, Heidi Fortuné, à mettre l’action publique en mouvement contre le chanteur Mechans-T.

Le sénateur indique que que l’artiste doit être poursuivi pour ces infractions suivantes: viol, incitation de la jeunesse à la débauche, atteinte à la pudeur, atteintes aux bonnes mœurs et abus de faiblesse  d’autrui.

Soulignons que la jeune fille qui s’était laissée emporter, lors de la prestation musicale de Mechance-T n’est pas mineure. Selon des informations, elle est âgée d’une vingtaine d’années.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment

  • Iléus PAPILLON
    12 avril 2018, 13:33

    La lettre du Sénateur Sénatus et la décision du DG de la PNH, M. Gédéon sont deux grandes preuves de notre soubassement, notre hypocrisie, notre incompétence, notre folie et notre volonté manifeste de construire une "société à double vitesse". Je suis contre toute forme de bêtise humaine, mais ayons le courage de blesser le soleil avant de maudire le jour. Mechans-T est un Haïtien. Si nou dwe sanksyone li, fòk nou sanksyone tout lòt vagabon abiye, vagabon dirijan k ap defye lajistis epi simen pichon nan sosyete a.

    REPLY