Négociations politiques : «Mache kontre» jette l’éponge

Négociations politiques : «Mache kontre» jette l’éponge

Au cours de la rencontre tenue, ce vendredi, à la Résidence de la Représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU, Helen Meagher La Lime, le groupe «Mache Kontre», représenté par Alix Richard, a plié bagage.

Ce rendez-vous de discussion autour de la crise a fait suite aux trois jours de négociations qui ont eu lieu à la nonciature apostolique, durant lesquels aucun accord n’a été conclu entre les protagonistes.

Autour de la table, Palmis, PHTK, Mache Kontre et Bloc démocratique, représentés respectivement par Dieuseul Simon Desras, Liné Balthazar, Alix Richard et Emmanuel Ménard, n’ont pas pu s’entendre sur une proposition de sortie de crise.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La question de la démission du président de la République, Jovenel Moïse, avant la fin de son mandat, reste la pomme de discorde. Mache Kontre continue d’exiger la démission du Chef de l’Etat le 7 février 2021, proposition rejetée par les représentants du pouvoir.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    15 février 2020, 13:06

    Ils ont RATE’ le Momentum! Ils ne sont pas en position de forcer la main du president Jovenel Moise. Je ne suis pas dans le camp de JOMO pour avoir gaspille’ le mandat des 500,000 compatriotes. Mais, il serait absurde de voir les Komokyel des marasa Aristide/Preval et Privert imposent a’ JOMO leur agenda. C’est l’ECHEC des Deux Rats et Paul Denis (ainsi connu) qui ont mis Martelly, PHTK et Jovenel, en selle. Et c’est dommage, ils ont ressuscite’ les lavalassiens de tous poils nan degonn peyi a. Le "pays lock" etait la suite logique. Jusqu’a present, JoMo est dans l’impossibilite’ de nommer un nouveau PM sans l’aval des entrepreneurs politiques de l’opposition dite moderee ou radicale. Gen pati politik nan peyi a??? A la de tray….

    L’Observatoire

    REPLY