Panique à l’ hôpital Bernard Mevs, le porte-parole de la PNH apporte des précisions

Panique à l’ hôpital Bernard Mevs, le porte-parole de la PNH apporte des précisions

Le porte-parole de la PNH, Michel-Ange Louis Jeune dément les informations qui portent à croire que des policiers ont investi les locaux de l’hôpital Bernard Mews, afin de procéder à l’arrestation de plusieurs présumés bandits blessés par balle.

La PNH a contacté les responsables de l’hôpital en vue de procéder à l’arrestation d’un présumé bandit dénommé « bout jean jean » qui terrorisait les habitants de La Saline, a precisé Michel-Ange Louis Jeune, porte- parole de la PNH.

Il a, par ailleurs, fait savoir qu’aucune opération n’a été menée par les agents de la PNH, ce mercredi, Premier novembre, à La Saline.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Cependant, nuance-t-il, il y a eu un affrontement armé entre deux gangs rivaux dans la zone.

Un présumé bandit connu sous le nom de « kiki » est décédé, un autre appelé « bout jeanjean » a reçu au moins un projectile, au cours de ces échanges de tirs, a confié Michel-Ange Louis Jeune qui a indiqué que c’est l’arrestation de ce présumé bandit au sein de l’hôpital Bernard Mews qui a occasionné cette situation de tension qui a dominé l’actualité à Port- au-Prince.

Lors de cette intervention policière au sein de ce centre hospitalier, des militants de l’opposition qui se faisaient soigner à cet hopital, croyant qu’ils étaient ciblés, ont sollicité l’aide des parlementaires et des militants de droits humains pour protester contre toute éventuelle arrestation de leur partenaire politique.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *