Passage au digital: la République Dominicaine a devancé Haïti

Passage au digital: la République Dominicaine a devancé Haïti

La République Dominicaine comme tant d’autres pays se dote déjà d’experts en innovation, en intelligence artificielle et en robotique qui, dans un avenir proche, seront indispensables pour Haïti.

Les technologies de l’information sont exploitées par de nombreux pays dans la région afin de promouvoir leur développement social et économique, tandis qu’en Haïti nos institutions font face à l’instabilité et la faiblesse institutionnelle. Les textes légaux régissant le secteur sont vieux de plus de 40 ans et la mission des institutions sectorielles étatiques n’a pas été modifiée depuis plus d’une trentaine d’années.

Malheureusement, les services de haut débit sont concentrés dans les grandes villes  notamment Port-au-Prince, alors que les populations des zones rurales ont un accès très limité à ces services. Tandis que les télécommunications et le numérique constitue un véritable pilier pour le développement économique. Ils servent
de levier de développement pour les secteurs comme « le tourisme, l’agriculture, le commerce, l’éducation et entre autres ». 

En matière de technologie, la situation en République Dominicaine est très différente de la nôtre. Elle fait des progrès pour favoriser son développement. Selon le site Internetworldstats, Haïti enregistre le plus faible taux de pénétration de l’internet de la région, soit 11.9% en 2017, alors que la République Dominicaine affiche un taux de 56.2%. Elle accuse un taux de pénétration de la technologie 4G LTE de 60,6%, selon le rapport intitulé “l’Etat du LTE” publié par le site OpenSignal.com. Plus d’accès veut aussi dire plus de compétitivité, plus de progrès économique.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les Dominicains veulent être indispensables afin de dominer la région de la caraïbe sur le plan technologique. Lors d’une conférence présentée par un professionnel italien très connu du milieu technologique et de l’innovation, M. Vito Di Bari, en présence d’officiels du gouvernement dominicain dont le président Danilo Médina, sur l’impact des technologies et l’innovation sur la productivité et la création d’emploi, il a déclaré que la République Dominicaine a tous les atouts pour se convertir en leader technologique de la région Amérique latine et devenir le “Dominican Valley” en référence au Silicon Valley (USA).

Il a fait remarquer que la République Dominicaine dispose d’un excellent projet, qui est “Republica digital”, un bon plan de connectivité et elle a une population plus jeune que n’importe quel autre pays. “Le pays a tout ce qu’il faut”, a-t-il ajouté. Il a recommandé à la République Dominicaine de prendre le leadership intellectuel de la mondialisation 4.0 en Amérique latine, comme le Singapur en Asie, de moderniser les universités en alignant leur programme sur les connaissances requises par le travail de la prochaine économie. 

Les Dominicains sont en train de former sur son sol des milliers de jeunes haïtiens dans le domaine de la science et des technologies. Pour la plupart, ils ne sont pas revenus au pays.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Johanne bouchard
    3 avril 2019, 14:42

    Bravo !

    Un pays qui se developpe est un pays gagnant sur tous les points. Les stats le demontrent bien

    J’adore ce pays

    REPLY
  • Constantin Auguste
    11 octobre 2020, 14:17

    Vous donnez de bonnes informations aux internautes. Compliments.

    REPLY