PetroCaribe et Amnistie: Eric Jean-Baptiste cible de grandes menaces

PetroCaribe et Amnistie: Eric Jean-Baptiste cible de grandes menaces

Le Secrétaire Général du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), Eric Jean Baptiste, a révélé être l’objet de menaces de toutes sortes, depuis ses révélations concernant le plan de certains dirigeants politiques de l’opposition d’amnistier des dilapidateurs des fonds PetroCaribe.

L’ex-candidat à la présidence estime avoir défendu les intérêts du peuple haïtien et veut poursuivre son combat.

Par conséquent, fait-il savoir, les menaces et appels à des attentats contre sa personne et ses entreprises ne sauraient refroidir sa détermination. 

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Éric Jean Baptiste continue d’affirmer qu’un plan prévoyant l’arrêt des poursuites judiciaires contre certains dilapidateurs des fonds PetroCaribe a été évoqué par les sénateurs de l’opposition et devrait être exécuté par le gouvernement de transition qui prendrait la relève après le renversement de Jovenel Moïse. 

Le mécène de Carrefour, premier opposant à l’occupation des forces onusiennes en Haïti, annonce le lancement d’une campagne contre le projet d’amnistie pour des anciens fonctionnaires et des chefs d’entreprises impliqués dans la dilapidation des fonds PetroCaribe.

Eric Jean Baptiste a également souhaité que les forces vives de la nation se mettent ensemble pour trouver une solution à la crise que traverse le pays. Il croit que le compromis politique est indispensable entre le pouvoir, l’opposition et la société civile. Compromis politique, explique-t-il, qui doit se matérialiser dans le dialogue.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Frantzso Exatyl
    17 juillet 2019, 18:48

    Haiti pays spécial.

    REPLY