PetroCaribe : face à des cadres de l’Etat récalcitrants, la CSC/CA appelle au secours du PM Céan

PetroCaribe : face à des cadres de l’Etat récalcitrants, la CSC/CA appelle au secours du PM Céan

Les juges de la Cour Supérieure des comptes et contentieux administratif ont dénoncé, dans une correspondance datée du 4 décembre 2018, le refus de certains responsables au niveau de l’Etat de collaborer à l’enquête sur l’utilisation des fonds PetroCaribe.

Cette signée du Président de la CSC/CA, Pierre Volmar Desmesyeux, est adressée au Premier ministre, Jean Henry Céant.

« En effet, les commissaires vérificateurs mandatés par le Conseil de la Cour pour recueillir sur place tous documents administratifs comptables et budgétaires relatifs à l’exécution desdits projets se sont heurtés au refus de collaboration des fonctionnaires » peut on lire dans cette correspondance.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les juges pointent du doigt les cadres des ministères de l’agriculture des ressources naturelles et du développement rural(MARNDR),  de l’Economie et des finances(MEF) et de l’institut National de formation professionnelle(INFP).

 Les juges se disent sérieusement préoccupés par l’attitude de ces fonctionnaires sur l’audit de la Cour sur les projets exécutés dans le cadre des résolutions PetroCaribe.

Les juges de la CSC/CA ont promis de remettre leur rapport sur l’utilisation des fonds PetroCaribe en Janvier 2019. Une échéance qui semble être compromise face à ce grand obstacle dressé par ceux-là mêmes qui sont placés pour  fournir des informations pertinentes dans le cadre de cette enquête.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *