PetroChallengers : « Nou pap dòmi » propose son plan de transition

PetroChallengers : « Nou pap dòmi » propose son plan de transition

Les Petrochallengers regroupés au sein de la structure « Nou pap dòmi » ont présenté, ce mardi 2 juillet à la presse, le document portant sur les obligations du prochain pouvoir de transition au cas où le président de la République, Jovenel Moïse, démissionnerait.

Intitulée «Egzijans pou pouvwa tranzisyon an», cette proposition est axée sur 4 R : Rupture, Redressement, Rigueur et Réorientation.

Ce groupe de Petrochallengers dit avoir élaboré ce document après un constat sur des cas de corruption, d’impunité et d’injustices sociales enregistrés dans le pays.

A travers ce document axé sur ces 4 R, le groupe ‘’Nou pap dòmi’’ donne la mission au prochain gouvernement de rompre avec les mauvaises pratiques politiques qui empêchent le développement du pays, en restructurant les institutions publiques sur la base d’une réorientation de l’économie du pays.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Outre ces quatre piliers qui doivent caractériser les actions du gouvernement de transition, le groupe’’ Nou pap dòmi’’ résume la mission de ce pouvoir de transition en treize points. Toutefois, le groupe précise que sa proposition n’est ni un projet politique ni un projet de société, encore moins un document de sortie de crise.

La première mission du gouvernement de transition consistera à redynamiser le système judiciaire afin de réaliser les procès contre la corruption dans le pays notamment celui relatif à la gestion du fonds PetroCaribe.

Le groupe exige la réalisation d’audits au sein de l’administration publique, des organismes autonomes et des institutions publiques.

Sur le plan économique

Le groupe prône une redistribution de la richesse du pays. Face à la détérioration de la situation socio-économique, Nou pap dòmi préconise la déclaration d’urgence économique et sociale. Le groupe se positionne en faveur de la rigueur, l’efficacité et la transparence dans les dépenses de l’État.

D’ailleurs, cette structure se dit favorable à une réduction des privilèges de l’Etat et d’un ensemble de postes mis en place pour satisfaire les caprices de certains alliés de hauts dignitaires.

Le groupe petrochallengers «Nou pap domi» opte pour le renforcement des institutions. Il sollicite la restructuration de la PNH, le renforcement de l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (IHSI) et la dépolitisation des institutions.

« Nou pap domi » ne propose aucune personnalité devant faire partie du gouvernement de transition. Toutefois, il est d’avis pour que ce gouvernement de transition soit issu d’un large consensus entre les secteurs de la vie nationale afin d’éviter au pays de plonger à nouveau dans une crise politique.

Les Petrochallengers de la structure « Nou pap dòmi » ne fixe aucune durée en ce qui concerne le mandat de la transition.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Gardy L. Marcellus
    2 juillet 2019, 17:12

    Lè se pa 4E, se 4R

    REPLY