Pour Jovenel Moïse, le changement de la Constitution est un préalable à la tenue des élections

Pour Jovenel Moïse, le changement de la Constitution est un préalable à la tenue des élections

Le président de la République, Jovenel Moïse, continue de tendre la main à l’opposition qu’il invite à discuter afin de résoudre les problèmes qui gangrènent la société haïtienne.

 » Nous ne devons rater, sous aucun prétexte, l’occasion de discuter pour adopter des décisions dans l’intérêt de la nation « , a dit le chef de l’État dans une adresse à la nation, ce vendredi 23 octobre

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

 » Choisissons de sauver notre pays. Choisissons de construire notre pays sur la base de la modernité dans la stabilité. C’est la seule condition qui peut garantir un vrai changement, la voie de la croissance économique et de la création de richesses, la voie de la paix, du progrès et de la prospérité « , a t-il renchéri.

Au passage, Jovenel Moïse a salué la décision de certains de ses opposants qui ont décidé de mettre leur égo de côté, pour participer à des discussions afin de poser les problèmes fondamentaux du pays.

 » Depuis 3 mois, j’ai pris la décision de m’engager personnellement dans une audition d’envergure avec des acteurs majeurs de la scène politique. Je n’ai pas besoin de citer leur nom. Nous avons discuté de nombreux sujets pouvant mettre le pays sur les rails du développement. Les discussions en sont à une phase avancée « , a-t-il révélé.

Monsieur Moïse invite d’autres acteurs à se rallier à la cause.

 » Décidons-nous de mettre de côté tout ce qui nous divise, tout ce qui empêche notre pays de se développer, pour concentrer notre énergie sur ce qui nous unit, sur ce que nous avons en commun qui est le pays d’Haïti  » a-t-il dit.

Parallèlement, le garant de la bonne marche des institutions s’est penché sur l’insécurité qui sévit dans le pays. Il invite les autorités concernées à prendre des mesures adéquates pour ramener la paix au plus vite.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    24 octobre 2020, 01:03

    Jovenel Moise n’a pas le choix! Il ne peut pas avancer contre le MUR. La Route de la "Democratie" a ses EXIGENCES.

    Meme avec son principal allie’ au pouvoir, il ne pourrait pas avancer tete baissee. Alevwa, rien n’est sur! Jovenel Moise ne comnettra pas l’Erreur Fatale de son frere JB Aristide en ne ne jetant pas un regard en arriere…

    Il y a de cela plus de 20 ans, mon professeur des Relations Internationales avait mis en garde les prochains politiciens contre le Jusqu’auboutisme dessechant. Se sa JoMo degaje w pou fe tout 11 Estasyon ki rete yo sans encombre.

    Allah mesi anko’ poutet wap fe m vivan poum ka we fin 11e Estasyon an!

    REPLY