Radio-Télé Caraïbes dénonce des menaces, le BINUH préoccupé

Radio-Télé Caraïbes dénonce des menaces, le BINUH préoccupé

Dans un tweet, le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) se dit préoccupé, suite aux informations fournies par le Président Directeur Général de la Radio-Télé Caraïbes, Patrick Moussignac, rapportant les menaces de toutes sortes dont fait objet cette institution.

« Il n’y a pas de stabilité sans liberté d’expression ainsi que sans médias libres, indépendants et pluralistes. @BINUH_UN est préoccupé par les informations faisant état de possibles menaces contre la @RTVCHAITI », lit-on sur le compte officiel du BINUH.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le gouvernement haïtien par le biais du ministre de la culture et de la communication a aussi réagi suite à cette note rendue publique par la direction de la Radio Caraïbes pour signaler les menaces de toutes sortes auxquelles est confrontée l’institution.

Pradel Henriquez a publié une note pour inviter les autorités compétentes à prendre des mesures pour protéger cette station.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Antoine Langomier
    14 septembre 2020, 21:19

    Manuh, Minustah…. ak BINUH te met monte desann nan peyi a, DEMOKRASI pap JANM pote FRI. Demokrasi ap resi pote Fri, lè Ayisyen yo Deside kontwi ÉTAT-NATION an. BINUH ak l’ONU konn sa tou, yo pa egare!

    REPLY
  • André Joseph
    15 septembre 2020, 11:10

    Binuh est préoccupé pour la RTVC mais elle n’est pas préoccupé de la misère abjecte du peuple. Peut on parler de presse libre en Haïti. Je comprend fort mal cette expression que il n’y a pas de stabilité sans la liberté d’expression. Le peuple meurt sous les balles assassines par ce qu’il demande des comptes sur l’argent petro caribe volé par les phtkiste ne peut on pas parler de la liberté d’expression.

    REPLY