Relance de la mobilisation: l’opposition n’a pas fait recette

Relance de la mobilisation: l’opposition n’a pas fait recette

L’appel à la mobilisation lancé par les leaders de la structure « Ensemble des organisations politiques de l’opposition » n’a pas attiré la grande foule. Quelques dizaines de personnes ont investi les rues, ce vendredi 7 février, pour réclamer le départ du président de la République, Jovenel Moïse.

Par cette manifestation, l’opposition entendait relancer la mobilisation anti-Jovenel. Cependant, les protestaires ont été peu nombreux à fouler le macadam.

Partant du Champ-de-Mars, les manifestant, pancartes en main, ont silloné plusieurs rues de Port-au-Prince. Leur principale revendication : Jovenel doit partir.

Accompagnés des musiciens de bandes à pieds, ils ont érigé des barricardes de pneus enflammés. Mais la destination finale n’a pas été atteinte. Au carrefour de l’aéroport baptisé officieusement « Carrefour de la Résistance », tout allait prendre fin.

A rappeler que ce vendredi 7 février a marqué la troisième année de gouvernance de Jovenel Moïse et les 34 ans de la fin du règne dictatorial des Duvalier. Cependant, aucune cérémonie officielle n’a été organisée à cette date historique.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    8 février 2020, 17:08

    Pour des Raisons Diverses (Division, Méfiance, yon bann Salopri, aucune idéologie et sans PROJET), l’opposition a RATÉ le momentum. JOMO marque des pas sur place, mais il n’est pas inquiet. "PAYS LOCK" a fait son chemin. JOMO est condamné à partager le pouvoir en vue d’arriver à l’organisation des élections. Au prochain mandat, JOMO pourra travailler dans l’intérêt des "TÈT KODÈN."
    Nan pwemye manda JOMO a, boujwazi fatra byen Manje, avadra 50e redidans byen Manje, soubreka tankou Mathias Pierre yo byen Manje…, "pati politik" yo jwenn finansman koripsyon. Tout MARI A yo MANJE deja.
    Dès le second mandat de JOMO, "ti rès la ap pou "Tèt Kodèn" yo. Les mots de la même famille : Vèkèlè et Point Barre.

    L’Observatoire

    REPLY