Sacandale de visas: Fednel Monchery s’en démarque

Sacandale de visas: Fednel Monchery s’en démarque

Dans une correspondance responsive adressée à son supérieur hiérarchique, Jean Marie Reynaldo Brunet, en date du 30 aout, le directeur général du ministère de l’intérieur, Fednel Monchery nie avoir formulé une quelconque demande demande de visas auprès de l’ambassadeur dominicain accrédité en Haïti, Alberto Despradel CABRAL, en faveur d’agents du Service d’Intelligence Nationale (SIN).

“ Par ailleurs, Monsieur le ministre, je vous répondrai donc pour m’inscrire en faux contre les faits que vous avez relatés dans votre correspondance”, peut-on lire dans cette lettre à travers laquelle Fednel Monchery semble vouloir recadrer le ministre.

En effet, le directeur général du MICT estime qu’il serait de bon ton que le ministre Jean Marie Reynaldo Brunet, lui demande des comptes sur cette affaire avant de l’accuser à tort.

“ Monsieur le ministre, avant de lâcher de telles accusations, les principes élémentaires de la bonne gestion et de la gouvernance avisée, vous aurait amené à me demander des comptes”, a-t-il poursuivi dans sa correspondance arguant qu’il n’aurait jamais produit de telle demande à l’insu de ses supérieurs et des règlements administratifs.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *