Sanctionnées par la BRH, Unibank et Capital Bank rassurent leurs employés

Sanctionnées par la BRH, Unibank et Capital Bank rassurent leurs employés

Après la sanction de la Banque de la République d’Haïti (BRH) contre la Unibank et la Capital Bank, les responsables de ces deux banques commerciales ont tenu à rassurer leurs employés.

En conférence de presse, mercredi, le gouverneur de la Banque centrale, Jean Baden Dubois, avait annoncé la sanction, exigeant une pénalité de 865,4 millions de gourdes à la Unibank et 4 millions de gourdes à la Capital Bank.

Dans une circulaire adressée à ses collaborateurs et au Groupe Financier National (GFN), vendredi, le Conseil d’administration de la Unibank a tenu à préciser que cette pénalité « n’affecte pas ses opérations courantes ni ses ratios réglémentaires, qui restent toujours largement adéquats ».

D’un autre côté, le Conseil d’administration de la Unibank a promis de renforcer sa coopération avec la BRH. Aussi, a-t-il demandé à ses collaborateurs de continuer à servir sa clientèle « avec professionnalisme et intégrité comme par le passé ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En réaction à la sanction qui lui a été infligée, le Conseil d’administration et la direction générale de la Capital bank ont jugé nécessaire d’y apporter des précisions. Selon eux, la pénalité « est le résultat d’une erreur d’appréciation à caractère purement administratif ».

La Capital Bank, consciente de l’importance de l’image et la réputation d’une institution bancaire, s’est engagée à lutter pour garder les siennes. Les informations nécessaires seront partagées journalièrement par le département des changes, conformément à la circulaire 114, ont promis les responsables de la banque.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *