Sud’Est en Action pour la Reconstruction d’Haïti forme des jeunes leaders en Gouvernance

Sud’Est en Action pour la Reconstruction d’Haïti forme des jeunes leaders  en Gouvernance

L’association Sud’Est en Action pour la reconstruction d’Haïti (SACREH), dans sa mission d’éduquer et d’encadrer les jeunes leaders de la communauté haïtienne, particulièrement ceux vivant dans le département du Sud’Est, a lancé 15 week-ends de formation en Gouvernance.

“Une bonne gouvernance pour le développement d’Haïti », c’est autour de cette pensée que s’articulent les modules de la formation du samedi 21 et dimanche 22 novembre. En effet, le Coordonnateur de la formation, Jean Odelin Casséus, a formé une trentaine de jeunes sur les pratiques d’une bonne gouvernance et les éthiques dont il faut faire preuve en tant que jeunes leaders de leurs communes respectives. Ce dernier a mis l’accent sur la transparence, expliquant l’importance de divulguer les informations sur la gestion de tel ou tel projet.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Pour les participants à cette formation, cela leur offre une occasion de renforcer leurs capacités et de se familiariser avec les outils politiques dont ils devront utiliser plus tard en tant que leaders. “La formation que nous propose SACREH est vraiment utile. Les notions nous aident à comprendre comment gérer les affaires publiques en tant que leaders. À nous inculquer des valeurs d’ethique pour mieux servir nos communautés respectives”, a confié Wansot Midy, un bénéficiaire et membre de SACREH. Aussi, espère-t-il la continuité de cette formation pour le bénéfice d’autres jeunes leaders. “J’espère que cette formation ne sera pas la dernière et que d’autres jeunes auront la possibilité de renforcer leur sens du leadership comme moi”, dit-il.

Rappelons que SACREH est une association, fondée en 2006, à but non lucratif qui évolue dans le département du Sud’Est. Actuellement, elle est présidée par Debra Jean Bernard avec pour secrétaire général Deus Deroneth. Elle œuvre dans l’éducation, la santé, la culture, l’environnement, entre autres.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Jean Bernard BISSAINTH
    14 décembre 2020, 18:59

    Commentaire *

    REPLY