Transition: Jean-Charles Moïse joue la carte de la vigilance

Transition: Jean-Charles Moïse joue la carte de la vigilance

Le leader du parti politique Pitit Dessalines dit rester sur son qui-vive par rapport à la formation du gouvernement de transition. Selon lui, l’éventuel prochain président et le chef du gouvernement doivent prendre en considération les revendications de la population, spécialement les plus vulnérables.

« Nou dòmi nou pa fèmen zye nou, nap veye anwo nap veye anba pou nou wè ki jij ki premye minis yo pral chwazi « , a déclaré l’ex-parlementaire qui a fait remarquer que les membres du parti politique Pitit Dessalines se sont gardés de prendre part aux différents débats sur la formation du gouvernement de transition.

Plus loin, Jean-Charles Moïse informe que les militants et sympathisants de Pitit Dessalines seront dans les rues, même après la mise sur pied de ce gouvernement de transition, au cas où les « prochains dirigeants » s’aviseraient à perpétuerle système.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Par ailleurs, il invite la population à prendre part massivement aux différentes manifestations prévues le 18 novembre prochain, à l’occasion de la commémoration de la bataille de Vertières, en vue de continuer à réclamer le départ du président Jovenel Moïse.

Il demande aux manifestants de se munir et de brandir leur Drapeau noir et rouge sur tout le parcours.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *