Un an de détention provisoire requis contre Miguel Cruz pour la mort d’Orlando Jorge Mera

Un an de détention provisoire requis contre Miguel Cruz pour la mort d’Orlando Jorge Mera

Sur la demande du ministère public, le juge Rigoberto Sena Ferreras du tribunal de soins permanents du district national, a prononcé un an de détention provisoire contre Fausto Miguel Cruz de la Mota pour le meurtre du ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles, Orlando Jorge Mera.

“Le tribunal a accepté dans toutes ses parties la demande insérée par le ministère public, imposant 12 mois de détention provisoire … Nous sommes convaincus que chacun des éléments sera rassemblé car il s’agit d’un fait plus que prouvé depuis la mesure coercitive”, a déclaré le procureur Mirna Ortiz, assurant que les enquêtes continueront d’être menées par le bureau du procureur du district national.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’avocat de la défense a déclaré que la famille de Jorge Mera est la plus intéressée à clarifier pourquoi Cruz de la Mota l’a tué ; il a également soutenu que la défense des proches ne voit que la réalité, qu’il s’agissait d’un événement grave et horrible.

L’avocat de l’accusé, Manuel Sierra, ne s’est pas opposé à l’imposition de la détention provisoire d’un an demandée par le ministère public, incluant dans le document de demande de mesure coercitive que Cruz a commis l’acte pour le refus d’un permis d’exploitation d’environ 5 000 tonnes de minerais.

L’audience devait avoir lieu jeudi dernier, mais le magistrat a décidé de fixer une nouvelle date pour la connaissance de la demande de mesure coercitive, après que la défense de la victime eut déclaré qu’elle avait besoin de plus de temps pour connaître le dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *