Un étudiant de l’Ecole Normale Supérieure tué par balles dans l’enceinte de la faculté

Un étudiant de l’Ecole Normale Supérieure tué par balles dans l’enceinte de la faculté

L’étudiant Grégory Saint-Hilaire, blessé par balles vendredi après-midi sur la cour de l’Ecole Normale Supérieure (ENS), a succombé à ses blessures le même jour, tard dans la soirée.

La victime a été atteinte au moment où des étudiants manifestaient pour réclamer le respect du protocole d’accord signé entre l’ENS et le ministère de l’Education nationale.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Ses camarades ont essayé de lui sauver la vie mais sans succès. Transporté d’urgence à l’hôpital Bernard Mevs, Grégory Saint-Hilaire a rendu l’âme.

Selon des étudiants de l’ENS, des agents de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN) seraient les auteurs de ce meurtre.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *