Violence à martissant: RNDDH exprime sa préoccupation

Violence à martissant: RNDDH exprime sa préoccupation

Des organisation et personalités de la société civile unissent leurs voix pour dénoncer les actes de violence enregistrés, le week-end écoulé, à Martissant, entrée Sud de la capitale.

Le réseau national de défense des droits humains (RNDDH) dénonce, avec véhémence, la recrudescence des actes de banditisme dans la capitale, notamment à Martissant où des images faisant le tour du web montrent des personnes brûlées vives dans le cadre d’un conflit entre gangs armés de ce quartier de Port-au-Prince.

La responsable de programme au RNDDH, Marie Rosie Kesner Auguste, appelle les autorités compétente à prendre des mesures afin de rétablir un climat serein dans cette zone.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Mme Auguste exige également que des enquêtes soient diligentées afin de mettre la main au collet des malfrats qui sèment la pagaille au sein de la population de Martissant, Village de Dieu et Gran-Ravin et les autres zones avoisinantes.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *