Violence contre des journalistes: L’AJH tire la sonnette d’alarme

Violence contre des journalistes: L’AJH tire la sonnette d’alarme

Les attaques contre des médias et des journalistes se multiplient depuis le début des mouvements de rue enclenchés à travers tout le pays pour exiger le départ du président de la République.

L’Association des journalistes haïtiens condamne ces attaques contre la presse, d’où qu’elles viennent, appelle à la protection des journalistes.

L’Association des journalistes haïtiens dit répertorier à travers le pays un ensemble d’actes de violation de presse et de l’opinion, depuis le démarrage du mouvement de protestation contre le pouvoir en place, le 9 juin 2019.

L’assassinat du journaliste, Rospide Pétion le 10 juin, les tentatives d’incendie des locaux de plusieurs médias tant à Port-au-Prince que dans d’autres régions du pays, attaques à coup de pierre des voitures appartenant à des medias qui sont clairement identifiés, sans compter des journalistes qui sont victimes dans l’exercice de leur fonction au moment de couvrir des manifestations .

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Condamnant ces attaques contre la presse, l’AJH appelle les différents acteurs impliqués dans cette crise à la tolérance et au respect de la liberté d’expression, d’opinion de la presse, garanties par la constitution haïtienne.

En 2019, nul ne doit être inquiété ou attaqué pour ses opinions, souline Jacques Desrosiers, secrétaire général de l’AJH qui invite la PNH à protéger tout mouvement de protestation dans le cadre de la loi, les journalistes dans l’’exercice de leur fonction et les médias.

Du même coup, l’AJH invite les journalistes à la prudence et à la vigilance tout en respectant les règles d’éthiques du métier.

Aux autorités judicaires et policières, l’AJH leur rappelle l’obligation qui leur est faite de tout mettre en œuvre pour aboutir à l’enquête relative à l’assassinat de Rospide Pestion et celle d’enquêter sur les nombreuses menaces dénoncées par les journalistes et les médias.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *