Violence généralisée, la PNH face à ses responsabilités

Violence généralisée, la PNH face à ses responsabilités

À Port-au-Prince comme dans d’autres villes de province, St-Marc, Gonaïves entre autres, des citoyens manifestent violemment.

En bon opportuniste, le sénateur Youri Latortue, est à la tête d’une manifestation dans la Cité de l’indépendance.Le pilleur des caisses de l’ONA essaie par tous les moyens de construire son capital politique.

Conduits par des politiciens, des milliers de gens sont dans les rues, utilisant comme arme: la violence.

À Delmas, des protestataires ont lancé des pierres en direction des locaux de la CASAMI, des vitres de cette entreprise sont cassées.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Quoique présente, la police nationale semble dans l’impossibilité de contenir les débordements.

Certaines zones sont livrées à elles-mêmes face à des  »déchoukeurs » qui avaient annoncé la couleur.

La manifestation violente de l’opposition et de PetroChallengers ne ralentit pas la marche de l’histoire. En effet, le Président de la République, Jovenel Moïse et le Premier ministre, Jean-Henri Céant sont à Marchand Dessalines à l’occasion du 17 octobre pour la traditionnelle cérémonie commémorative.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *