10 lycées seront construits ou reconstruits, le doute est-il permis?

10 lycées seront construits ou reconstruits, le doute est-il permis?

L’annonce est tombée le 13 janvier 2020 au cours d’un point de presse tenu par le bureau de Communication de la Présidence. Parce que le président de la République a constaté la caducité du Parlement, l’argent qui devait servir à payer les parlementaires sera utilisé pour la construction et la reconstruction de dix (10) écoles publiques.

De janvier à septembre, les parlementaires devaient encaisser un milliard 160 millions 773 milles 776 gourdes. Désormais, cet argent servira, selon les propos de Jovenel Moïse, à la construction et la reconstruction de 10 établissement publics dont 4 lycées ayant été fortement endommagés lors du passage du tremblement de terre du 12 janvier 2010.

Parmi les écoles retenues: le lycée Marie Jeanne, le lycée du Cent cinquantenaire et le lycée Daniel Fignolé en font partie. Pourtant, on se le rappelle, des fonds ont déjà été débloqués pour la reconstruction de ces trois lycées au cours des années 2018, 2019.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En effet, ce n’est pas la première fois que le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) annonce la reconstruction de ces trois lycées. Au cours d’une conférence de presse en octobre 2018, le ministre de l’Éducation, Pierre Josué Agénor Cadet, avait annoncé la reconstruction de 4 lycées notamment le lycées Marie Jeanne, du Cent cinquantenaire, Georges et Antoine Izmery et Daniel Fignolé, en précisant que les fonds étaient déjà disponibles à travers le trésor public et les partenaires financiers. Malgré ces annonces, les enfants ont continué à se rendre en classe sans qu’aucun changement ne soit constaté au niveau des infrastructures de ces établissements scolaires.

En août 2019, une délégation composée de techniciens et de cadres du Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD), des représentants du ministère de l’Éducation Nationale et du département du Génie Scolaire avaient effectué une visite aux lycées Marie Jeanne et Cent cinquantenaire promettant que les travaux débuteront en septembre de la même année. “Ces deux infrastructures scolaires seront reconstruites dans le plus strict respect des normes parasismiques et paracycloniques et seront financées à hauteur de 200 millions de gourdes, par des fonds provenant du KR (Kennedy Round) et de la coopération japonaise”, avaient-ils laissé entendre. Cependant, les bâtiments de ces établissements scolaires n’ont pas été réhabilités. Les enfants sont encore exposé au danger que représentent les toitures délabrées de ces écoles.

Comment expliquer alors que des fonds seront à nouveau débloqués pour la reconstruction de ces lycées ? D’aucuns se demandent où sont passés les fonds ayant déjà disponibles pour la reconstruction de ces lycées ? En attendant une explication du ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), le dossier fait débat dans les médias.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    14 janvier 2020, 23:33

    Cette fois-çi, Jovenel a besoin de travailler dans le sens de la population, sans tenir compte d’une certaine Opinion Publique pro "peyi lok" et soi-disant anti Système. Cette même "opinion publique" ne trouvait rien d’anormal quand le pseudo-démocrate René Préval prenait du plaisir à avilir le pays. Il n’avait pas jugé nécessaire de créer le CE Permanent et d’autres institutions. Comment ça, Préval avait constaté la Caducité du parlement par sa FAUTE. Et puis, dans la même lignée, il y a beaucoup de bruit sous Jovenel parce qu’il a constaté aussi par sa FAUTE la Caducité du parlement. Au même titre de Préval et cette opinion publique au rabais, PAPA DESSALINES avait fait le sacrifice de sa vie aussi pour Jovenel Moise. Contre toute forme d’ostracisme à l’égard de Jovenel et sa femme, pour une autre forme de gouvernance.

    REPLY