Affaire SOGENER: des membres du secteur privé prennent fait et cause pour la Compagnie

Affaire SOGENER: des membres du secteur privé prennent fait et cause pour la Compagnie

Des organisations importantes du secteur patronal ont exprimé clairement leur solidarité à la SOGENER, dans le cadre de l’affaire opposant l’État haïtien à cette compagnie.

La Chambre de Commerce et d’Indistrie (CCIH), la Chambre franco-haitienne et l’ADIH, dans une note rendue publique ce jeudi 28 novembre, se disent alarmées par la forme que prend la remise en question par l’État haïtien des contrats liant l’EDH à des fournisseurs d’énergie électrique.

« Les contrats d’achat d’énergie électrique, dont celui liant la Sogener à l’État haïtien à travers l’EDH sont explicites sur les modes de résolution de conflit si ceux-là apparaissent », écrivent ces organisations.

Frantz Bernard Craan , Geoffrey Handal qui figurent parmi les signataires ont aussi prévenu que « le non-respect des contrats par l’État, l’instrumentalisation de justice à des fins politiques, des autorités publiques utilisant des méthodes arbitraires et illégales, sont des signaux non équivoques d’une tentation autoritaire et d’une tyrannie naissante. « Le temps des dictatures sont révolus », ont mentionné les patrons.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Rappelons que Le parquet près le tribunal de première instance de Port-au-Prince avait invité des anciens grands commis de l’État haïtien, anciens hauts fonctionnaires et responsables d’entreprises concernées par les contrats d’électricité signés entre l’État haïtien et la SOGENER à se présenter au parquet le jeudi 21 novembre 2019. Élizabeth Débrosse Préval, Frantz Verella, Jean Marie Vorbe, Dimitri Vorbe sont entre autres personnalités concernées par cette invitation.

Les chefs d’accusation retenus contre ces personnes sont les suivants: Faux et usage de faux en écriture privée, surfacturation, enrichissement illicite, association de malfaiteurs et abus de confiance.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *