Attaque contre le véhicule du juge Durin Duret, le gouvernement condamne

Attaque contre le véhicule du juge Durin Duret, le gouvernement condamne

Le Bureau du Secrétaire d’Etat à la Communication dit condamner avec la dernière rigueur l’attaque perpétrée, ce lundi 9 mars 2020, contre le juge Durin Duret Junior, magistrat auprès de la Cour d’Appel de Port-au-Prince, membre du CSPJ.

Le magistrat qui se trouvait dans son véhicule a été attaqué, à Delmas, lors d’une nouvelle journée de manifestation des agents de la Police Nationale qui réclament le droit de syndiquer et la réintégration des cinq policiers révoqués faisant partie du SPNH.

Ces individus ont ouvert le feu sur le véhicule du magistrat sur la route de Delmas. « Cette tentative d’assassinat porte atteinte à l’institution policière dont la devise est de protéger et servir. Le Bureau du Secrétaire d’Etat dénonce le fait par certains acteurs de choisir la voie de la violence notamment des manifestations armées pour faire passer leurs revendications. Une pratique qui, note-t-on, est contraire aux principes démocratiques ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans ce document, le bureau du secrétaire d’État à la communication a indiqué que le Gouvernement renouvelle sa volonté et sa détermination de continuer à tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité et la protection des vies et des biens sur tout le territoire national, tout en réitérant son engagement de continuer à travailler à la satisfaction des revendications des agents de la Police Nationale.

Ainsi, le Gouvernement invite les membres de la PNH à privilégier la voie du dialogue, pour la résolution pacifique de la situation.

3 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

3 Comments

  • BÉNÊCHE
    10 mars 2020, 20:46

    Voila une raison encore, que notre pays donne à Donald Trump, Nous constatons tous que les voleurs et les assassins au sein de notre, démontre de façon si claire et précise, que nous vivrons dans un pays de merde, Parce ce que, une frange du grand-corps de notre police nationale, est entrés en rébellion, contre-eux-même, pour établir un soi-disant.. syndicat au sein de la police, Alors, ou se trouve alors, nos Honorables autorités à la tête du pays.. quelle honte???

    Nous exigeons qu’il y a des sanctions plus que sévères contre ces délinquants en uniformes de police au sein du pays.

    Nous sommes en danger en Haiti avec notre propre corps de police en Haiti.

    Et J’ai Signé;

    Oscar Muller Ncb
    Natif-Natal Haitien.

    REPLY
  • rdoris
    11 mars 2020, 08:12

    Mesyé ki sanble ak "soud" la kotel te yé? Mpa jam tandel di anyen epi lap touche e byen mennen chak you. Tout moun kap kondané yo konplis paské yo se "Hoomes de Loi" yo te dwé di gouvenmaan asé. Men yo preferé fè silans pou yo pa pèdi djob yo kounyé a yo vle pale? Shut up low life! se pou nou sispan domestik leta ban san vègoyn>

    REPLY