Brutalité policière : Nou pap domi monte au créneau et exige une enquête

Brutalité policière : Nou pap domi monte au créneau et exige une enquête

Face à la brutalité de certains agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH), au cours des deux derniers sit-in organisés pacifiquement devant le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP), dans une lettre, publiée ce 16 juillet 2020, le Collectif Nou pap domi exige que des sanctions soient prises contre ces agents.

En effet, l’on se souvient des actions commises lors de ces sit-in où des agents de l’unité BOID et UDMO se sont brutalement opposés aux protestataires. Des gaz lacrymogènes ont été tirés alors qu’une poignée seulement d’individus était réunie. Devant cet acte, Nou pap domi attend du Directeur général de la Police Nationale d’Haïti (PNH), Normil Rameau, qu’une enquête soit ouverte sur ce dossier.

« Nous réclamons qu’une enquête soit diligentée pour fixer la culpabilité des agents des patrouilles 1-00038 de l’UDMO et 00068 du BOID qui ont réprimé de sang-froid lesdites activités de mobilisation pacifique », écrit-il.

Plus loin, l’organisation « Nou p ap domi » a dénoncé l’incapacité de la PNH à faire face aux différents groupes de gangs opérant dans les quartiers populaires. « Nous déplorons, d’une part, une inertie face à la flambée des actes de criminalité et, d’autres part, une violence policière inouïe caractérisée par un usage disproportionné de la force contre de paisibles citoyens », mentionne la lettre.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *