Cap-Haïtien : 5 quartiers sur 8 s’accordent à déposer leurs armes, selon la CNDDR

Cap-Haïtien : 5 quartiers sur 8 s’accordent à déposer leurs armes, selon la CNDDR

Sur un total de huit quartiers, cinq ont déjà paraphé un accord en vue de déposer leurs armes à feu, révèle l’un des membres de la Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et Réinsertion ( CNDDR), Jean Rebel Dorcénat.

Ces quartiers populaires qui, ayant chacun à leur tête un chef de gang, sont impliqués systématiquement dans des affrontements armés. « San Rezon, Conasa, La Fosette, Shada 1, Shada 2, Ste Philomne Cité Lescot, Fougerole et Nan Bannann veulent désormais enterrer la hache de guerre ».

Selon Jean Rebel Dorcénat, ces hommes lourdement armés voulaient remettre leurs armes à feu aux membres de la CNDDR. Jean Rebel Dorcénat court après
une grande circulation d’armes à feu établie depuis quelques temps dans la deuxième ville du pays.

Le Commissaire Dorcénat annonce, par ailleurs, qu’une entente sera trouvée sous peu entre les hommes armés de Grand-ravine et de Ti bwa. Le sénateur de l’ouest, Jean Renel Sénatus est en pourparlers avec les chefs de gangs de ces deux quartiers afin de les contraindre à changer de métier.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *