Coronavirus : plus de 150 Haïtiens rapatriés des îles Turks and Caicos

Coronavirus : plus de 150 Haïtiens rapatriés des îles Turks and Caicos

Malgré la situation de crise sanitaire qui existe au niveau mondial, tard dans la soirée du 4 avril 2020, environ 187 Haïtiens ont été retrouvés à bord d’un bateau qui rentrait clandestinement dans les eaux des îles Turks and Caicos.

Ne voulant prendre aucun risque de contamination au Covid-19, ces clandestins ont été placés sur haute surveillance et dépouillés de leurs vêtements. La raison: Éviter que la maladie ne se répande à cause de la durée de vie du virus sur des surfaces comme les vêtements au cas où l’un des clandestins serait contaminé.

Selon des informations obtenues, les autorités maritimes ont décidé de rapatrier ces clandestins dans leur pays, pas plus tard que ce dimanche 5 avril.

Face à cet afflux de migrants clandestins dont on ignore, qui plus est, leur état de santé, les autorités maritimes des îles Turks and Caicos ont envisagé de renforcer les mesures de sécurité maritime afin d’empêcher aux Haïtiens de fouler illégalement leur sol.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • De Risse Atimoha
    6 avril 2020, 01:18

    Le Gouvernement aurait dû les mettre en prison pour 90 jours pour avoir fui le pays illégalement et ensuite leur donner 30 coups de fouets après avoir fait leurs excuses publiques au peuple Ayisyen.

    REPLY
    • Attimoha De Risse@De Risse Atimoha
      6 avril 2020, 01:30

      À cause de l’impunité sévissant en Ayiti et la croissance démographique indécente aussi, les Ayisyen risquent leurs vie d’aller dans n’importe quel pays pourvu qu’ils laissent l’enfer infernal et tribal des élites économiques sans vergognes et corrompues Dayiti. Si au moins on avait une loi pénalisant toute sortie illégale des Ayisyen vers un pays avoisinant ou autre, les Ayisyen penseraient dix milles fois avant de quitter le pays pour aller se faire humilier par d’autres pays. Le jour oú je dirigerais ce pays on aurait une dictature de la loi car l’impunité ne fait que contribuer à la honte nationale du pays.

      REPLY