Crise au Vénézuela: Haïti desormais membre du groupe de Lima

Crise au Vénézuela: Haïti desormais membre du groupe de Lima

Le ministre péruvien des Affaires étrangères, Gustavo Meza-Cuadra, a confirmé, mardi, qu’Haïti a été officiellement accepté comme membre du groupe de Lima.

Cette décision fait suite à la demande du Chancelier haïtien, Bocchit Edmond, de rejoindre ce groupe qui soutient Juan Guaidó comme président par intérim du vénézuela.

Les membres du groupe de Lima disent vouloir appuyer la réalisation d’élections libres et équitables au pays de Hugo Chavez.

Haïti s’associe à cette structure internationale dans le but de prôner une solution pacifique, démocratique et constitutionnelle à la crise vénézuélienne.

Créé en août 2017, le groupe de Lima était composé de 14 pays dont le Brésil, le Canada, le Chili et le Vénézuela. Haïti en est le 15e pays membre.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    30 janvier 2020, 01:17

    Peu importe le pays est devenu membre du groupe de Lima. À l’instar de Juan Guaidó, "pays lock" a perdu le Momentum. Comme Jovenel Moise, le président Nicolas Maduro n’est pas en terrain conquis. Mais, Contrairement à Jovenel Moise, MADURO a une certaine Popularité dans son pays. En trois (3) ans, le président Jovenel Moise a été seulement au service de l’Oligarchie…et des entrepreneurs politiques. C’est maintenant, après les SACCAGES de "pays lock," il veut tourner son regard vers les "Tèt Kanna." JOU BARE JoMo.

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY