Crise-Insécurité : La PNH part en guerre contre les bandits

Crise-Insécurité : La PNH part en guerre contre les bandits

La police nationale d’Haïti a interpellé 221 individus dont Emmanuel Dorival pour possession d’engins explosifs (coktail molotov) entre octobre et novembre, selon un bilan des opérations menées par les agents de la PNH, présenté jeudi par le porte-parole de l’institution.

Assassinat, meurtre, port et détention illégale d’armes à feu, destruction de biens publics et privés, sont les principaux faits reprochés à ces individus, selon le porte-parole de la PNH, le commissaire Michel-Ange Louis Jeune.

5 véhicules sont confisqués et 22 armes à feu dont 6 fusils d’assaut saisies, 525 cartouches ont été récupérées par les agents de la PNH dans le cadre de l’opération baptisé “toile d’araignée” lancée en début de ce mois de novembre par le haut commandement de l’institution policière.

Ce plan a été mis en œuvre en vue de lutter contre la recrudescence des actes de banditisme et de criminalité dans la région métropolitaine de Port-au-Prince en particulier, précise Michel-Ange Louis Jeune.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Ce dernier informe que 7 policiers ont été tués par balles du15 octobre à date, le dernier cas remonte à Richardson Andrévil, l’agent de l’UDMO abattu récemment à Chalon, 1er section de Miragoane, mentionne le porte-parole de la PNH. Michel- Ange Louis Jeune confirme que le nombre de policiers victimes dans l’exercice de leurs fonctions s’élève à
51.

le porte-parole de la PNH Michel- Ange Louis Jeune informe, par ailleurs, que l’institution policière a recensé 87 personnes tuées par balles de la mi-octobre à aujourd’hui.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *