Éditorial : Parlementaires et riches hommes d’affaires assèchent les caisses de l’ONA

Éditorial : Parlementaires et riches hommes d’affaires assèchent les caisses de l’ONA

L’Office National d’Assurance vieillesse est la chasse gardée de certains sénateurs et députés, la propriété privée de certains riches hommes d’affaires. C’est un secret de polichinelle !
L’Etat haïtien semble vouloir en finir avec cet état de fait. Plus encore, porter les dilapidateurs à restituer les fonds, ‘’stratégiquement volés’’, à l’ONA.

Sans surprise, le sénateur Youri Latortue, l’homme d’affaires Réginald Boulos, sont dans le viseur de Me Newton Saint-Juste, avocat de l’Etat haïtien. Presqu’incroyablement, le nom du député Jerry Tardieu, patron de l’Hôtel Royal Oasis, est sur la liste de l’homme de loi.
Prêts douteux, placements irréguliers, l’ONA est une véritable vache à lait qui ne profite pas aux assurés. Malheureusement !
Au nom de l’Etat haïtien, une requête a été adressée au Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince pour l’ouverture d’une information judiciaire sur des prêts irrégulièrement octroyés durant ces vingt dernières années.
Sans fard et sans filtre, Me Newton Saint-Juste dénonce un réseau de marchands et de vendeurs de prêts au Parlement qui facilitent l’obtention de prêts à des particuliers, pour en tirer des bénéfices de l’ordre de 10 à 15%. Vaste opération de corruption !
Des programmes fictifs ont été mis sur pied, ONAMART, ONAPHARMA, rien que pour détourner des fonds de l’Office. Plus de 700 millions de gourdes sont disponibles à leur financement. Des visites de terrain effectuées notamment aux Gonaïves ont permis de constater l’inexistence de Market et de Pharmacie. Les fonds destinés à ces constructions ont été détournés vers la production d’œufs. Quel est madré ce Youri Latortue !
Et ce n’est pas tout. La mère du sénateur, Immacula Carmène Cantave âgée de 83 ans, bénéficie d’un prêt de plusieurs millions de gourdes remboursable sur 10 ans, à un taux de 3%. La nouvelle est connue, mais Me Saint-Juste la trouve injuste et en parle encore aujourd’hui, criant au trafic d’influence.
Réginald Boulos n’est pas en reste. L’homme d’affaires profite de trois ou quatre prêts évalués à 29 millions de dollars américains. C’est la guerre des rusés !
Personne ou presque n’était au courant que l’ONA est actionnaire de Royal Oasis et de Lafito. A date, l’institution n’a reçu un centime de ces entreprises, toujours selon Newton. Les placements ne devraient-ils pas être rentables ?
En tout cas, riches hommes d’affaires et parlementaires réduisent l’ONA en une peau de chagrin. Pas la peine de dire hélas, puisque l’Etat haïtien s’est réveillé. Il faudrait s’attendre même à la saisie des biens. Croisons les doigts !

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    24 décembre 2019, 16:06

    Après trois ans d’imbécilité, l’État haïtien fait semblant de se réveiller. Les Antoine Augustin, Nenel Tassy… Passerelle Touterelle, Verelle Rel et André Michel ont permis au garant des institutions de cesser d’être un IDIOT, de s’armer de courage et d’intelligence pour faire son travail. Poko gen pyès rel kay Makorel. C’est la raison pour laquelle, il ne faut pas affirmer comme l’autre: Point Barre.
    Parait-il, le "peyi lòk" des fils de pute, a fouetté l’orgueil de "Nèg bannann nan." Après trois ans de KAL BENDAY en faveur des compagnies de Blackout… Il est trop tôt d’anticiper…

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY