Éditorial:Parlement caduc: mandants et partis politiques s’en fichent royalement !

Éditorial:Parlement caduc: mandants et partis politiques s’en fichent royalement !

Seuls, les sénateurs Youri Latortue, Jean Rennel Senatus, Jean Marie Salomon, Nenel Cassy…, crient à l’injustice depuis que le président de la République, Jovenel Moïse, a constaté la caducité du Parlement.

Méprisés par tous, oubliés des uns et des autres, ils plaident pro domo.

Les ex-sénateurs jugent arbitraire et inconstitutionnelle la décision présidentielle. Soit! Mais pourquoi sont-ils les seuls à le vociférer dans les médias et à la barre ? Où sont passés ceux qui avaient voté ces hommes « élus pour six ans »? Pourquoi aucun mandant, à date, n’a levé le petit doigt pour dire à Jovenel Moïse de respecter le mandat de x ou y sénateur ?

De toute évidence, le silence du « peuple » face à ce que Youri Latortue et consorts considèrent comme une « injustice » venue d’en haut confirme une chose: le Parlement inspire la répugnance.

Dans la fameuse théorie des trois pouvoirs de Montesquieu, le corps législatif haïtien est moins que la cinquième roue du carrosse.

Youri Latortue, c’est le cas de le dire pour les huit autres, n’est pas le soldat Ryan. Il ne mérite pas d’être sauvé. « Deyò deyò nèt ».

Ces ex-sénateurs pour la plupart, n’appartiennent-ils pas à un parti politique ? Jean-Marie Salomon, par exemple, n’a-t-il pas été élu sous la bannière de l’OPL? Pourquoi ce silence du parti face à ce qui parait être « un crime jovenélien »?

Dans sa misère profonde face à des hommes vénaux qui ne servent du Parlement que pour s’enrichir, le « peuple » n’est pas dupe.

Que vous soyez élus pour 2, 4, 6 ans, allez au diable messieurs les sénateurs ! Le peuple en a marre de vous.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Endijèn
    7 février 2020, 03:26

    En 2016, en abandonnant les mandants de l’Artibonite pour aller faire le plein au sein de l’administration du présumé assassin Privert, le "sénateur" Annick François Joseph n’avait rien dit à personne. Aux dires du M. Youri Latortue, le sénateur Gracia Delva est beaucoup plus productif que le hableur Joseph. Au moins, M. Delva s’était fait aider en vue de proposer un projet de loi sur la Culture. Dans l’histoire du Parlement, le prêtre Défroqué Joseph n’a rien à son actif. Décidément, nèg Pè rate sa yo se PICHON yo lage sou peyi a. Au pouvoir, dans une prise de position, le président Martelly ne manquait pas de s’en prendre au "sénateur" Joseph, en affirmant, "misye trayi Bondye." Et c’est dommage, Martelly, PHTK et Jovenel Mose, sont la suite de Lavalas. Ils n’avaient pas compris le sens du vote d’une partie de mes compatriotes. Le "changement dû" (dixit candidat Martelly, 2010) envers le peuple haitien se fait encore attendre.

    Les présidents Martelly… et Moise ne sortent pas dans la voie de la Mauvaise Gouvernance Lavalasienne et Chaotique. Et qui pis est, tout au long de leurs mandats présidentiels, des Débris lavalas sont souvent à leur rescousse. Sous Martelly, c’était Évans Paul. Moise a déjà eu son Jean-Henri Céant. Et il n’est pas au bout de ses peines. Parlant de Céant, dès sa nomination, je l’avais appelé Malséant… Les Parle-menteurs avaient bien raison de lui donner la raclée. Nèg lavalas sa yo SAN PRENSIP ak yo Tizè Pouvwa Twòp.

    Tankou yon lòt Radotè politisyen te di POZE BON KESYON (riiiii), "Ces ex-sénateurs pour la plupart, n’appartiennent-ils pas à un parti politique ? Dans le pays, il n’existe pas de partis politiques. Nous sommes en face des Boites à RATS. Et l’OPL est le plus grand fournisseur de Rats. Où sont passés Paul Denis, Anacasis, Melius Hyppolite…, Francois Annick Joseph et Andrys Riché ??? Ils appliquent la devise du raté René Préval, "Naje Pou Sòti." Un parti politique ne peut pas fonctionner de cette façon. Tout moun ap chèche Manje nan nenpòt Bwa Fatra. En tout cas, sous peu, l’ancien sénateur Jean Marie Salomon alias LAFIMEN trouverait une manière de s’emparer du Sénat.
    Cette affirmation tombe à point nommé, "Que vous soyez élus pour 2, 4, 6 ans, allez au diable messieurs les sénateurs !" La suite intéresse aussi les Patriotes.

    Le "pays lock" a fait sortir le président Jovenel Moise de son Sommeil Oligarchique…et sous la Table de son mentor politique Martelly. Après trois (3) ans de passage à Vide, dans le cadre des "négociations" (banm yon ti Lasibab), selon Guichard Doré, "le Président Moise a insisté sur le fait de ne pas s’attacher à un mandat, mais à des réformes." Je l’avais dit déjà à plusieurs réprises, "JOU BARE JOMO." Bien sûr, comme TOUJOURS jou pa janm pa bare tout "dirijan" yo au détriment des "Analfabèt pa Bèt" et des "Tèt Kodèn," ici et ailleurs. Entretemps, Les Vorbe, Dorsainvil…, Présumé, Bastien (CMEP), Verella ne sont Jamais en reste.

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY
    • Antoine Langomier@Endijèn
      7 février 2020, 12:14

      Dans mes commentaires, lisez : aux dires de M. Youri Latortue….

      NB: un peu plus tard, je vais analyser l’interview du presume’ pretrovoleur Laurent Lamothe. Rete Branche!

      REPLY