Énorme quiproquo : un agent de l’USGPN tué par la police

Énorme quiproquo : un agent de l’USGPN tué par la police

Ce jeudi 15 octobre, les réseaux sociaux sont en effervescence. En effet, la mort d’un agent de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN) tué par ses confrères de la Police Nationale d’Haïti (PNH) au cours d’une intervention à l’hôtel Révélation, à Delmas 35, a indigné plus d’un.

D’après les informations révélées, des agents de SWAT et de la DCPJ se sont présentés à la porte de la chambre d’hôtel dans laquelle se trouvait Jean Rozner Lezil et sa femme revenue de l’étranger. Ces agents de la PNH l’ont confondu avec Ti Junior, un chef de gang de La Saline qui est activement recherché par la police. Après avoir ouvert la porte, les agents ont fait feu et des projectiles ont atteint Jean Rozner Lezil.

Ce n’est qu’après avoir ouvert le feu que les policiers ont vérifié l’identité de Jean Rozner Lezil. Une fois avoir pris connaissance de leur erreur, l’agent de l’USGPN a été conduit à l’hôpital où il a malheureusement succombé à ses blessures.

De plus, des informations ont révélé qu’aucun bandit ne se trouvait à l’hôtel Révélation au moment de ce regrettable incident. De fausses informations ont donc été confiées à la police, et parait-il qu’aucune vérification n’a été faite avant de lancer l’opération.

Laika Mezil

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *