« G9 an fanmiy et alliés » peut –être  une arme à double tranchant

« G9 an fanmiy et alliés » peut –être  une arme à double tranchant

Le secrétaire d’Etat à la sécurité publique, Tacite Toussaint,  s’est montré prudent face à la décision prise par l’ancien policier Jimmy Cherisier de lancer « G9 an fanmiy et alliés », une structure regroupant plusieurs chefs de gangs qui se donne pour mission de freiner la criminalité dans les ghettos tels que Wharf Jérémie, la ruelle Deschamps, Chancerelles, Pont-rouge, Fort Dimanche, rue Saint Martin, LA Saline, Belekou, Simon Pele, Ti Bwa…

Le secrétaire d’Etat à la sécurité publique, Tacite Toussaint, a abordé la question comme s’il s’aventurait sur un chemin épineux. Il a pesé le pour et le contre. 

« Si un groupe de bandits décident de déposer les armes pour faire la paix c’est une bonne chose. Cependant, nous devons être prudents. Nous pouvons penser qu’ils décident de faire taire leurs armes pour faire la paix, alors qu’ils peuvent être en train de manigancer un plan afin de se renforcer », a-t-il reconnu.

« Nous allons en-dessous de l’affaire pour pouvoir le comprendre. Nous avons un système de renseignement qui travaille sur plusieurs dossiers. Nous avons fait beaucoup d’infiltration comme l’a dit le ministre de justice et de la sécurité publique  », a-t-il poursuivi promettant de donner satisfaction à la population  dans un bref délai.

Marie Rosie Kesner Auguste Ducénat, l’assistante de programme au Réseau national de défense des droits humains a, dans une interview accordée à la Radio Méga, dénoncé le silence du Conseil Supérieur de la Police Nationale face au regroupement des gangs armés dans le pays. Elle croit que les autorités devraient se pencher sur ce dossier pour démanteler les gangs.

« L’ancien policier Jimmy Cherizier, recherché par la PNH, peut compter sur ses anciens frères d’armes pour vaquer à ses occupations librement » a révélé, plus loin, Marie Auguste Ducénat qui invite les autorités compétentes à enquêter sur la connivence existant entre des agents de la PNH, le sous-commissariat de Delmas 3 et l’ex agent de la PNH. D’après elle, des sanctions doivent être prises à l’encontre des policiers qui couvrent le chef de la coalition « G9 an fanmiy et alliés ».

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *