X

X


HACKATHON: les 3 start-up haitiennes lauréates poursuivent leur aventure…

HACKATHON: les 3 start-up haitiennes lauréates poursuivent leur aventure…

Suite au lancement du concours initié en 2018 par l’incubateur Banj et l’Organisation Internationale de la Francophonie, OIF, trois lauréats spécialisés dans le domaine des applications numériques vont bénéficier d’un accompagnement au niveau du Développement de leurs entreprises.

Par la signature de cette convention, des applications seront par la suite mise en place après ces trois mois de programme d’incubation.

Les trois lauréats du concours dédiés aux entrepreneurs numériques, Hackaton, organisé par l’OIF et l’incubateur Banj, ont donc signé un protocole tripartite leur permettant de passer à l’épape suivante du programme initial.

En présence des fondateurs de ces trois start up sélectionnées, Diskob, PushUp et Ann Pwoteje N, se sont engagées en présence des organisateurs pour les trois prochains mois dans le seconde étape du processus.

Le programme Hackathon offre entre autres, le pouvoir de bénéficier de l’ensemble des ressources et services liés au développement d’une start up dans un meme et seul lieu.

Accompagnement et coaching, logistique et meme un soutien financier pour les imprévus. En ce sens, le directeur de l’Oif, Emmanuel Adjovi souligne que cet accord n’est pas sans condition,

MArc Alain Bourccicaut, Directeur de l’incubateur Banj revient sur les différentes activités de son laboratoire numérique qui entre dans le cadre de ce programme.

Depuis un an, cet incubateur se donne pour mission d’accompagner des jeunes entrepreneurs en mettant à leur disposition ses 800 mètres carrés d’espaces de bureau mais pas seulement.

Réaliste en ce qui concerne certains aléas lors d’une création de société, le programme Hakchathon a même prévu dans un fonds innovation.

Le programme Hackathon nous donne rendez vous dans trois mois pour dévoiler les applications mises en places pour les trois premiers lauréats.

Les industries numériques en Haïti commencent à devenir une réalité, et les applications en terme de contenu local ont un bel avenir.

Notons que les applications en développement serviront aussi bien à structurer le domaine de l’industrie musicale, l’acces aux informations en cas de désastre naturel ou encore une plateforme mettant en relations des entrepreneurs avec de potentiels clients.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *