Haïti-Diplomatie: la gouvernance par décret inquiète les États-Unis

Haïti-Diplomatie: la gouvernance par décret inquiète les États-Unis

Les États-Unis se disent inquiets qu’Haïti soit dirigé par décret depuis le lundi 13 janvier dernier, date à laquelle le président de la République, Jovenel Moïse, a dit constater la caducité du Parlement. En réaction, les autorités américaines pressent le gouvernement haïtien d’organiser les élections pour mettre fin à ce vide institutionnel.

« Nous sommes préoccupés par le fait que le président dirige par décret. J’ai rencontré le ministre haïtien des Affaires Étrangères, durant mon séjour à Kingston, à la Jamaïque. Nous avons exhorté les dirigeants haïtiens à établir un calendrier et à fixer une date définitive pour la tenue de ces élections. C’est la chose la plus importante », a rapporté le secrétaire d’État américain Mike Pompeo.

« Nous pensons que le gouvernement haïtien dispose du pouvoir, de la capacité, et d’un droit légal pour le faire. Une fois que ces élections aient lieu, il y aura un gouvernement légitime. Nous n’aurons plus à nous préoccuper de la gouvernance par décret », a-t-il poursuivi.

Cette position des États-Unis sur le vide institutionnel intervient à un moment où le président de la République met le cap sur la réforme constitutionnelle qui suscite des controverses dans le pays.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’organisation des élections et la réforme de la constitution ne sont pas incompatibles, selon Bocchit Edmond ministre des affaires étrangères haïtiens qui évoque au journal Le Nouvelliste la volonté de Jovenel Moïse d’organiser les élections.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    25 janvier 2020, 14:32

    Je suis contre la Reforme de la Constitution a’ la Claude Moise. Ce dernier ne devait en aucun cas etre au service du rate’ et pseudo-democrate Preval. La constitution n’est pas le mal du siecle. Il faut penser plutot a’ passer les Haitiens dans un Moule pour les apprendre a’ aimer leur Patrie a’ la maniere de MIKE POMPEO et DONALD J TRUMP. Par la suite, on verra si la Constitution merite d’etre adapter a’ la nouvelle realite’.

    Les memes causes produisent souvent les memes effets. Parlant de la reforme de la Constitution, les nouveaux Jocelerme Privert… et Enex Jean Charles sont deja tapis dans l’ombre pour apporter leur touche… La crise s’accelere.

    Atansyon se pa yon Malediksyon menm si 2 repwezantan Peyizan yo kise JB Aristide ak Jovenel Moise pa remet ANYEN nan pouvwa a. Lamarinn pat mwetye yo. Pe’ rabi ak komese rate paka fe mirak nan pouvwa.

    REPLY