Haïti-Drame: Six membres d’une même famille retrouvés morts au Cap-Haïtien

Haïti-Drame: Six membres d’une même famille retrouvés morts au Cap-Haïtien

Six (6) membres d’une même famille ont été retrouvés morts le week-end écoulé dans une maison à Charrier, une localité de la 2ème section communale du Cap-Haïtien, Haut du Cap.

Bloox Pierre-Louis 48 ans et sa femme Maggie Montreuil, leurs deux enfants Ray et Blooma Pierre-Louis, Tonny Montreuil le beau père de Bloox Pierre Louis et Michaël Elvécius sont les victimes de ce drame.

L’origine de ce décès collectif n’est pas encore élucidée.

C’est la juge du tribunal de paix section Sud du Cap-Haitien, Dieula Benjamin qui a dressé les constats légaux. Elle était, en cette occasion, accompagnée de plusieurs policiers et le commissaire du gouvernement du tribunal de première instance du Cap-Haïtien.

Rappelons que dans la nuit du 29 au 30 mars un fait similaire s’était produit à Blue Hill’s, un quartier voisin.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Trois victimes ont été rescencées parmi cinq occupants d’une maison privée.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Ghyslaine Polynice
    5 septembre 2018, 15:40

    Lorsque j’ai reçu les photos de la scène du crime sur mon portable, cela me renvoie à 24 ans en arrière où mes 5 enfants et moi avions failli être empoisonnés au Baygon, ( mon mari travaillait en province et ne rentrait que chaque deux semaines). C’était un vendredi soir, je revenais de travail après avoir récupéré mes enfants de leur école respective, moi aussi je n’avais pas de servante, mais j’avais hébergé une fillette de 10 ans à la maison, elle s’était entendu avec une personne du quartier pour nous empoisonner. Il y avait du Baygon dans tout ce qu’on devait manger ou boire. Ma fille de 4 ans ; dès son arrivée, déposa son sac et alla tout droit au frigo et se servit du peu d’eau qui restait dans une bouteille, sans savoir que toutes celles qui étaient remplies contenaient du poison, on s’en est rendu compte que tard dans la soirée; Dieu dans Son amour savait que ma petite allait boire cette eau et a caché la bouteille à leurs yeux. C’est ce que je me suis dit. Ceci s’est passé sur la route de Frères, Haïti, je n’avais fait aucun rapport au bureau de police, mais gloire soit rendue à Dieu, nous sommes tous vivants et vivons à l’étranger. Je prie Dieu que les assassins soient démasqués et punis pour ce crime odieux.

    REPLY