Haïti-Justice: coup de froid dans les relations entre le CSPJ et la Présidence

Haïti-Justice: coup de froid dans les relations entre le CSPJ et la Présidence
Haïti-Justice: coup de froid dans les relations entre le CSPJ et la Présidence

De retour de l’Europe, le Président de la république avait projeté une rencontre pour ce 18 décembre avec les trois pouvoirs de l’État afin de poser les différents problèmes auxquels sont confrontés le pouvoir judiciaire.

Selon Jovenel Moïse, la diaspora haïtienne ne fait pas confiance à la justice du pays.

Fort de cet état de fait, le Chef de l’Etat réitère sa promesse de campagne visant à renforcer les institutions dans le pays.

2 jours après, le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire a rendu publique une lettre adressée au président de la république dans laquelle le CSPJ réfute une rencontre planifiée entre ces deux pouvoirs pour ce lundi 18 décembre.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

‹‹ Suivant un consensus entre les conseillers, il a été décidé de vous faire part de l’impossibilité du Conseil de satisfaire présentement à votre demande ››, lit-on dans la note.

‹‹L’objet de la rencontre n’a pas été défini dans votre correspondance›› tel est la cause présentée par le CSPJ pour décliner l’invitation.

Dans cettre lettre signée par Jules Cantave , il est mentionné que: « dans l’idée de discuter des affaires républicaines qui sont d’une importance capitale pour la Nation, il compte vous accorder audience dans un endroit autre que le palais National, aussitôt que l’objet de la rencontre sera connu ».

Soulignons que suite à une déclaration du Président Moïse indiquant avoir signé sous préssion le mandat de 50 juges corrompus dans le système juduciare, le CSPJ qui a condamné cette déclaration a réclamé une excuse publique du Chef de l’Etat qui, selon les conseillers, a sali l’image de la justice du pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *