X

X


Deux ex-ministres du gouvernement de transition interdits de quitter le pays

Deux ex-ministres du gouvernement de transition interdits de quitter le pays

Deux ex-ministres du gouvernement de transition interdits de quitter le pays

Dans une lettre adressée au directeur général du service d’Immigration et d’Emigration,

le commissaire du gouvernement près le Tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Clame Ocnam Dameus, a sollicité de ce dernier l’adoption de mesures en vue d’interdire Camille Edouard Junior, ex-ministre de la justice, et Yves Romain Bastien, ex-ministre des finances, de quitter le pays par voies aériennes, maritimes et terrestres.

Sans faire mention des motifs de sa décision, le chef du parquet de Port-au-Prince a écrit au directeur du service de l’Immigration et d’Emigration, pour réclamer que l’ancien ministre de la justice et de la sécurité publique sous l’administration de Jocelerme Privert, Camille Edouard Junior et celui de l’économie et des finances, Yves Romain Bastien, soient frappés d’interdiction de départ.

Selon une source proche du Parquet, la décision de Me Dameus fait suite à certaines informations laissant croire que l’ex-ministre de la justice aurait détourné, à des fins électoralistes, une somme importante d’argent destinée à la gestion du Pénitencier national.

S’agissant de l’ancien ministre de l’économie et des finances, Yves Romain Bastien, celui-ci est frappé d’interdiction de quitter le pays pour le même dossier dans lequel serait impliqué, M. Camille Edouard Junior, et un autre relatif au 43 millions de dollars décaissés pour les travaux de réhabilitation et d’agrandissement de l’aéroport international Toussaint Louverture qui n’ont jamais eu lieu.

Réagissant à la mesure prise par le Parquet à son encontre, l’ancien ministre de la justice et de la sécurité publique sous l’administration Privert-Jean-Charles a parlé de persécution politique.
En effet, Camille Edouard Junior a rappelé avoir renvoyé l’actuel commissaire du gouvernement pour détournement de corps du délit, lorsqu’il était titulaire du MJSP. Me Clame Ocnam Dameus ne fait que prendre sa revanche aujourd’hui, veut-il croire.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply