X

X


Haïti-Pétrocaribe: report du vote, première défaite des Lavalasiens-enquêteurs

Haïti-Pétrocaribe: report du vote, première défaite des Lavalasiens-enquêteurs

La séance a eu lieu au Sénat de la République mais l’Assemblée n’a pas sanctionné le rapport truffé d’erreurs et de mensonges délibérés. La commission qui enquêtait sur l’utilisation des fonds Petrocaribe a toutefois pu présenter son document.

La majorité parlementaire ne s’est pas laissé faire. Sachant que la vérité est au fond du puits, elle a imposé sa loi réclamant ainsi un report à la quinzaine afin de statuer sur ce que bon nombre de sénateurs qualifient de ‘’ramassis de chiffres falsifiés’’.
«Il nous faut au moins une douzaine de jours pour bien nous pénétrer du rapport», a déclaré raisonnablement le sénateur Joseph Lambert qui n’entend pas être le dupe des élus lavalasiens.
Alors qu’ils saluent le travail de la Commission menée par Evaliere Beauplan, échelonné sur plusieurs mois, les élus progouvernementaux ne se départissent point du doute que les enquêteurs seraient politiquement motivés.
Après de longues discussions, la majorité a fini par obtenu gain de cause. La séance dite spéciale a été reportée au jeudi 30 novembre. Malgré l’insistance des commissaires, le Président du Sénat a tranché dans le sens de la majorité. Le sens qui pour certains observateurs recèle plus de logique.
Un autre point évoqué par le groupe majoritaire, c’est celui de la ‘’recevabilité ou l’irrecevabilité du rapport d’enquête’’.
Pour le sénateur Carl Murat Cantave, il est impératif qu’un vote sur cette question essentielle précède le vote final. Pour l’heure, le Président du Sénat s’y oppose.
Mais déjà, les élus dont la force n’est plus à prouver s’apprêtent à faire valoir ce lors de la séance programmée pour le jeudi 30 novembre.

3 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

3 Comments

  • Eddy Berg
    15 novembre 2017, 12:28

    Un dossier aussi complexe ne doit pas être traité á la va-vite. Le Sénat doit prendre le temps nécéssaire aux fins de que chaque membre soit conscient du sens de son vote. La pression de la rue ne doit pas prendre le dessus dans ce cas précis.

    REPLY
    • Joliquais@Eddy Berg
      15 novembre 2017, 13:40

      Fok se ta yn gwoup atranje ki ta dwe vini pou mennen jan de anket sayo. Paske se pa yn senp baga liye, daye neg yo gentan fe prev patizannri nan anket la, pandan yo ekatte Privert, se pep la neg yo ap pase nan betiz, se anyen serye kap fet.tout soy blof, se palmante sayo net kipou elimine. Yo tout se vole?.ni PHTK, ni vole lavañs sayo. Tout se menm.vole kap ankete su vole.

      REPLY
  • Widd
    15 novembre 2017, 12:44

    Si pep la besoin jwenn yon bon rezilta , se palman pou nou boule , neg palman sa se volè yo ye , neg kap mande 2 mois pou analize rapport a , rapport tounen yon machandis pou neg palmantaire yo fè million , gen kob kap negosye la pou vote kont rapport a , nou menm la dwe mobilize , si neg yo pa vote rapport nap boule palman kelke swa jann saye, fok gen lumière sou kob petro Caribe, prese ,prese, li important pou gen yon commission etranger vin enquête sou kob sa , nèg yo pa pagen soucis , se yon banm volè ki nan palman , neg sa yo pagen conscience, fok pep la pran note yo gen pou w al nn élection,

    REPLY