Haïti/ Politique Jean Henry Céant dénonce une campagne de dénigrement contre sa personne.

Haïti/ Politique Jean Henry Céant dénonce une campagne de dénigrement contre sa personne.

Suite à des informations de la présidence faisant croire que l’ancien premier ministre Jean Henry Céant avait financé le mouvement baptisé << peyi lok>>, son secrétariat privé a réagi dans une note pour dénoncer ces agissements.

<< Le Secrétaire privé de l’ex premier ministre Jean Henry Ceant dénonce une campagne malsaine et systématique de dénigrement orchestrée contre la personne de l’ancien chef de gouvernement. En effet, depuis la démission de l’ancien locataire de la primature, des individus mal intentionnés s’adonnent lâchement à une entreprise de lynchage et d’assassinat de caractère à son encontre par des allégations aussi fallacieuses que diffamatoires>> lit-on dans cette note.

Le cas le plus insolite de cette saga de mauvais augure est cette déclaration de Jude Charles Faustin sur les ondes de plusieurs stations radios de la capitale faisant croire que << l’Ex premier ministre Céant aurait facilité le décaissement de 1.3 milliards de gourdes au profit du secteur privé en vue de supporter les manifestations prévues pour ce 29 mars >>. Poursuit la note de démenti.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le signataire de cette note croit que Jude Charles Faustin a poussé l’imposture et le ridicule à l’extrême, en faisant allusion aux derniers mouvements insurrectionnels baptisés, <>comme étant l’œuvre de l’ancien premier ministre Jean Henry Céant.

L’auteur de cette note n’écarte pas la possibilité pour que Jean Henry Céant engage des poursuites judiciaires relatives à ces déclarations jugées << farfelues et mensongères >>. Mais, en ce moment l’ex premier ministre entend les mépriser, tout en se réfugiant dans son silence d’homme d’Etat.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *