‘’Il n’y a que moi qui puisse lutter efficacement contre la corruption dans ce pays’’, dixit Jovenel Moïse

‘’Il n’y a que moi qui puisse lutter efficacement contre la corruption dans ce pays’’, dixit Jovenel Moïse
‘’Il n’y a que moi qui puisse lutter efficacement contre la corruption dans ce pays’’, dixit Jovenel Moïse

Le Président de la République persiste et signe: ‘’le pays est rongé par cinq grands problèmes : Corruption ! Corruption ! Corruption ! Corruption ! Corruption !
En effet, le Chef de l’Etat s’est vanté d’être le premier sinon le seul parmi les 12 millions d’Haïtiens qui soit capable de mener une lutte frontale contre la corruption.

Sans fausse modestie, Jovenel Moïse est certain de détenir la clé pour éradiquer ce fléau qui gangrène le pays notamment l’Administration publique.
Il en veut pour preuve : la réduction systématique du coût du kilomètre d’asphalte qui est passé, sous son administration, de 1 million 500 mille à 100 mille dollars américains.
Pour étayer ses dires, Jovenel Moïse enchaine : ‘’ mon Administration a déjà mis fin au scandale des 23 mille ‘’chèques zombies’’ qui appauvrissaient l’Etat. Nous avons mis fin également à la question des contractuels inactifs’’.
De plus, le Président de la République a rassuré que la lutte contre la corruption n’est pas une chasse aux sorcières encore moins une persécution politique.
Jovenel Moïse semble n’être pas dupe. Il dénonce vertement tous les corrupteurs et corrompus qui voudraient dévier la lutte contre la corruption sous prétexte que eux aussi veulent en finir avec.
Sans citer de nom, le Chef de l’Etat pointe du doigt des nantis qui seraient trempés dans la corruption à grande échelle.
‘’Il ne faut pas se servir de la lutte contre la corruption pour calomnier les autres. Il ne faut pas s’en servir non plus pour proférer des mensonges contre les autres…’’, a martelé le numéro un de la nation.
Fort de ses convictions, Jovenel Moïse insiste que l’argent de l’Etat doit être mis au service du peuple.
Le Chef de l’Etat a fait ses déclarations dans un contexte où la structure dénommé Collectif du 4 Décembre et alliés organise une grande marche à Port-au-Prince pour dire NON à la corruption.
Une marche qui risque d’être déviée de son objectif puisque des hommes politiques dont les noms ont été cités dans des affaires relatives au trafic de drogue tentent de la récupérer.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *