Insécurité: la plateforme « Décision » porte plainte contre le CSPN

Insécurité: la plateforme « Décision » porte plainte contre le CSPN

La plateforme Décision a déposé une plainte, le 3 février dernier, contre le conseil supérieur de la police nationale (CSPN) au parquet près le tribunal de première instance (TPI) de Port-au-Prince en vue de presser les autorités policières à adopter des mesures en vue de freiner la vague d’insécurités que connait le pays ces derniers jours.

Il est un fait avéré que l’insécurité est à son comble. Paisibles citoyens, religieux, et même les forces de l’ordre sont dépassés par les évènements. Pour exprimer son ras-le-bol, la plateforme Décision a déposé, le 3 février dernier, une plainte contre le conseil supérieur de la police nationale (CSPN), principal organe chargé d’élaborer et faire exécuter des plans stratégiques en vue de garantir la paix et la sécurité.

L’objectif de cette plainte est de presser le CSPN à adopter des mesures, de nature à rétablir la sécurité sur le territoire nationale, à en croire Carlous Bellbranche, coordonnateur général de la plateforme Décision.

Plus loin, Carlous Belebranche fustige le comportement, jugé passif, du CSPN par rapport à la recrudescence de l’insécurité. En ce sens, il envisage de citer les membres de cette structure de la PNH par devant des instances internationales, afin de les contraindre à assumer leurs responsabilités.
De nos jours, circuler à Port-au-Prince est une entreprise risquée. Des bandits armés font la loi sous les yeux impuissants de la police qui, elle aussi, compte beaucoup de victimes de la recrudescence des actes d’insécurité. Devant cette situation, plus d’un se demander avec perplexité, quand règnera enfin un climat serein dans le pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *