Jovenel Moïse s’offre une petite virée aux Gonaïves

Jovenel Moïse s’offre une petite virée aux Gonaïves

Le président de la République, Jovenel Moïse, a fait un petit tour dans la ville des Gonaïves, dans la soirée du samedi 14 décembre 2019. Il a ensuite visité les policiers affectés au commissariat de police de la cité d’indépendance.

Contre toute attente, Jovenel Moïse s’est arrêté ce soir-là dans la ville des Gonaives qui représente le bastion de résistance contre son pouvoir. Le 58ème locataire du Palais national a fait ce stop dans la Cité après avoir assisté aux obsèques de sa belle mère à Port-de-Paix, avant de regagner la Capitale.

Le président de la République qui s’est offert un petit bain de foule, en a profité pour se rendre au commissariat de police de la ville, Toussaint Louverture, afin de visiter les agents qui y sont cantonnés.

Du commissariat, le président s’est rendu en compagnie de ses partisans à Dekawo, un quartier qui lui est hostile.

Après le départ de M. Moïse de la ville, des tirs d’armes automatiques ont été entendus dans certains quartiers.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Antoine Langomier
    15 décembre 2019, 12:37

    C’est dommage, comme la quasi-totalite’ des Haitiens, en cherchant la Vie, Jovenel Moise s’est trouve’ dans les commissions presidentielles RANS de Preval…et pour aboutir a’ l’histoire de la banane, qui s’apparente a’ la Strategie Electorale. Dans le cas contraire, je doute fort, Jovenel Moise pourrait accepter aussi aisement d’etre un autre JB Aristide, un radoteur de la pure espe

    REPLY
    • Antoine Langomier@Antoine Langomier
      15 décembre 2019, 13:21

      Suite des commentaires

      …un radoteur de la pure espece, Capois Lamorement.

      C’est dommage, comme des paysans, Aristide et Jovenel n’avaient pas juge’ bon de marquer leur passage au pouvoir, de faire les alliances necessaires pour venir a’ bout du Systeme apartheid et antinational. A la remo’, apres trois ans au pouvoir, Jovenel Moise faisait semblant de ne rien savoir des compagnies de BLACKOUT de Verella, Dorsainvil, Rouzier….et Elizabeth Preval. Ce qui faisait sourire le presume’ Petrovoleur Patrick Norame… et Marie Carmelle Jean Marie. Pour contrer la montee de "peyi lok," Jovenel s’est resigne’ a’ s’en prendre a’ la Sogener. JOU BARE JOMO a’ la pleine satisfaction des entrepreneurs politiques de Passerelle, Michel, Nenel, Move Plan, Touterelle, Beauplan et Makorel. BWA MARE.

      REPLY