Justice: Rockfeller Vincent tape Jacques Lafontant sur les doigts

Justice: Rockfeller Vincent tape Jacques Lafontant sur les doigts

Le ministre de la justice et de la sécurité publique, Rockfeller Vincent, a blâmé le chef du parquet de Port-au-Prince, Jacques Lafontant, pour avoir refusé de suivre son instruction à la suite d’une ordonnance rendue par le cabinet d’instruction concernant le dossier d’Arnel Belizaire accusé de détention illégale d’armes à feu et complot contre la sûreté de l’État.


Le ministre de la justice fait remarquer qu’il s’agit d’un acte d’insubordination grave mettant en danger la société. Rockfeller Vincent rappelle au chef du parquet de Port-au-Prince qu’il est un subalterne qui se doit d’exécuter tout ordre dès lors qu’il n’est pas manifestement illégal.

Le ministre de la justice dit attendre à ce qu’à l’avenir le chef du parquet s’élève à la haute dimension qui caractérise un commissaire de gouvernement. Il appelle maitre Lafontant à être un représentant digne de l’exécutif dans le judiciaire.

Rockfeller Vincent en a profité pour intimer l’ordre au CG de Port-au-Prince d’accorder une suite à ses consignes concernant l’insécurité foncière. Le ministre de la justice dit vouloir des signaux clairs prouvant la determination du chef du parquet à combattre ce fléau.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *