La convention républicaine américaine pourrait se tenir sans la presse pour la première fois In International 2 août 20202

La convention républicaine américaine pourrait se tenir sans la presse pour la première fois In International 2 août 20202

Le président américain, Donald Trump, foule la pelouse de la Maison Blanche, le 31 juillet, en rentrant de Floride.
La convention républicaine s’annonce unique à plus d’un titre. Donald Trump devrait être officiellement désigné comme le candidat du Grand Old Party (GOP) à la présidentielle américaine du 3 novembre, mais le vote du 24 au 27 août devrait se tenir en privé. Pour la première fois, celui-ci pourrait avoir lieu sans la présence de la presse en raison de l’épidémie due au nouveau coronavirus, a fait savoir une porte-parole de la convention républicaine.

Les conventions de nomination sont traditionnellement une aubaine pour les médias comme pour les candidats. Ces événements sont des tribunes importantes qui servent à diffuser leur message au plus grand nombre d’électeurs possible.
la hausse du nombre de morts aux Etats-Unis met Donald Trump sous pression
« Nous serons heureux de vous informer si cela change »
« Compte tenu des restrictions sanitaires et des limitations en place dans l’état de Caroline du Nord, nous prévoyons la fermeture des activités de Charlotte du vendredi 21 août au lundi 24 août, a déclaré une porte-parole de la convention. Nous serons heureux de vous informer si cela change, mais nous travaillons dans le respect des paramètres définis par l’Etat et les directives locales concernant le nombre de personnes pouvant assister aux événements. »

Les délégués qui se rendront à Charlotte, en Caroline du Nord, voteront par procuration au nom des plus de 2 500 délégués officiels au congrès. Les délégués suppléants, tout comme les invités, ne seront pas tolérés.

Alors que l’épidémie continue de progresser aux Etats-Unis – 154 319 morts et plus de 60 000 nouveaux cas de Covid-19 pour le cinquième jour d’affilée samedi, selon un comptage effectué par l’université Johns-Hopkins – Donald Trump avait déjà annoncé le 23 juillet qu’il annulait la « grande » convention républicaine prévue à Jacksonville (en Floride). Malgré tout, 336 délégués devraient se rassembler à Charlotte à la fin du mois d’août pour voter officiellement et faire de Trump leur candidat une seconde fois.

Convention quasi intégralement virtuelle chez les démocrates
En privé, certaines délégations du GOP ont soulevé des problèmes logistiques lors des déplacements dans l’une ou l’autre ville, citant le nombre croissant de juridictions imposant des ordonnances de quarantaine obligatoires aux voyageurs revenant d’Etats connaissant des poussées de virus.

Les démocrates ont de leur côté annoncé il y a un mois que leur convention, prévue à Milwaukee (Wisconsin) du 17 au 20 août, serait quasi intégralement virtuelle. L’ex-vice président Joe Biden y acceptera en personne sa désignation comme candidat du parti.

Le Monde avec AP ey HAITI24

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *