La dette de la France envers Haïti mise en débat par un économiste français

La dette de la France envers Haïti mise en débat par un économiste français

Selon les déclarations de l’économiste français Thomas Piketty, la France devrait, au minimum, rembourser plus de 28 milliards de dollars américains à Haïti aujourd’hui.

C’est au cours d’une interview dirigée par Thomas Lalime, chroniqueur de la rubrique Économie du journal du quotidien Le Nouvelliste que l’économiste français, Thomas Piketty, eut à déclarer que la France devrait restituer à Haïti l’équivalent des trois années du PIB haïtien actuel, soit 300% du PIB.

L’histoire se souvient encore aujourd’hui de la dette de l’independance que Haïti a été forcée de verser à la France en 1825. Une rondelette somme de 150 millions francs-or, soit un montant évalué à 21 milliards de dollars aujourd’hui. Discutant des inégalités existants au sein même de l’économie haïtienne, l’économiste français Thomas Piketty n’a pas mâché ses mots en faisant bien comprendre que la dette de l’indépendance exigée par la monarchie française de l’époque à porter un grand coup au développement économique du pays faisant sentir ses effets jusqu’à aujourd’hui.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

“La révolte des esclaves à Haïti est sans doute le moment le plus subversif de la révolution française. Certains en France étaient prêts à y répondre positivement. Au final, la ligne qui l’a emporté à Paris a été dure et répressive. La monarchie française a imposé en 1825 une très lourde dette à Haïti afin de compenser les propriétaires d’esclaves spoliés de leur droit de propriété. Cette dette inique a lourdement grevé le développement économique, politique et humain de l’île. Elle a été officiellement remboursée jusqu’au milieu du XXe siècle. En réalité, c’est bien jusque nos jours que ce lourd héritage esclavagiste et colonial fait sentir ses effets”, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, il précise que le pays ne peut être développé économiquement sans une stratégie de la part de l’Etat central sur la taxation des citoyens selon leur revenu invitant ces derniers à s’intéresser à la question de la justice fiscale. En effet, pour le directeur des études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et éminent professeur à l’École d’économie de Paris, M. Piketty: “un système fiscal juste doit reposer sur un impôt progressif sur la propriété et un impôt progressif sur le revenu. Quel que soit l’état de développement du pays et de l’administration fiscale, les gouvernements en place doivent s’engager à enregistrer les propriétés et les revenus de leurs citoyens, à les imposer à des taux adéquats et à publier les résultats de ces opérations.” Sans aucune forme de distinction. A contrario. Les riches doivent payer plus puisqu’ils gagnent plus selon leur revenu.

4 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

4 Comments

  • Wand
    22 janvier 2020, 00:45

    Commentaire *

    REPLY
  • Antoine Langomier
    22 janvier 2020, 01:31

    L’économiste Thomas Piketty a vu JUSTE! Mais, il ne connait pas assez la RÉALITÉ HAITIENNE. Il ne sait pas que SEULS des MARTIENS pourraient Libérer les "Analfabèt pa bèt" et les "Tèt Kodèn." Sans parler des FRANCHISES DOUANIÊRES, de la CONTREBANDE…, de l’EVASION FISCALE (au total plus d’un Milliard par an) et de 28 milliards de la France; avec les MARTIENS au pouvoir, les BOULOS…, Vorbe… et LATORTUE seront mis hors d’état de nuire. Ils ne trouveront pas les FONDS de l’ONA à 3% l’an.

    "PEYI LOK" a dessillé les YEUX de nombreux compatriotes! Sans remonter dans le temps, depuis 34 ans, les GARANTS du Système apartheid et antinational se trouvent au pouvoir et dans l’oppposition. Le président Jovenel Moise voulait de l’Électricité 24/24, et puis, il a passé à peu près 3 ans au pouvoir à payer des compagnies de BLACKOUT. "Peyi lòk" fè l Reveye l, nou pa konn si se pou tout bon. De l’autre côté, contre toute ÉTHIQUE, Me JEAN DANTON LEGER est devenu l’avocat de la SOGENER, l’une des compagnies de BLACKOUT.

    ALLAH kilè wap resi mete PATRIYOT sou wout Pèp Ayisyen pou LIBERASYON an?

    REPLY
  • Sèvitè Daggy
    22 janvier 2020, 08:13

    Le developpement d’Haiti sera possible en tout premier lieu grâce a une prise de conscience..
    Comment demandé a des satanés mercenaires de prendre conscience,
    Je le repète haut et fort seul l’Esprit Saint peut amener un homme à prendre conscience,

    Et cette conscience conduira chaque haitien à honorer ses devoirs de citoyens sans qu’il y ait question de force
    Ensuite a respecter les droits et biens d’autrui… Cette même conscience ira jusqu’a engendrer de vraix patriotes qui lutteront tous pour l’egalité des classes premièrement, pour la souveraineté nationale, pour que le budget de l’etat ne soit plus reposé a 80 % sur l’aide extérieur mais sur nous même, pour l’autonomie de l’etat…
    Pou se pa tonton sam k’ap vin di nou men ki moun ki pou eli nan eleksyon lakay nou ak anpil lot bagay tankou edikasyon sante nouriti ekst…
    Pou n’ granmoun tèt nou toutbon, depi 1804 nou fin goumen nou met dyab po blanch yo deyò men tè a toujou ante ak lespri satan 3 koulè sa yo nou gen 2 gwo bot sou lestomak nou bòt Voltè ak Franklen..
    Rele Bondye ki inik lan c pa bondye ki gen resepsyonis ki rele mari a,
    Men Bondye ki gen Pont k’ rele Jezi a…
    Boukman t eseye fè sa wii men malerezman mwen wè adoratè zidol yo kontrevèse lapriyè a..

    ~Sèvitè Daggy~

    REPLY
  • Sylvain blais
    23 janvier 2020, 09:44

    Thomas Piketty nomme des verites inéluctables comment se fait il qu il a fallu son livre et sa parole pour que cette injustice devienne criante comprendre le passé pour voir ce qui se passe aujourd hui merci à ce brillant économiste le débat ne fait que commencer

    REPLY