La rappeuse américaine Cardi B exprime ses souhaits de voir Dominicains et Haïtiens unis

La rappeuse américaine Cardi B exprime ses souhaits de voir Dominicains et Haïtiens unis

« C’est ce que j’aime. C’est ce que j’adore [..] L’unité est ce que je défends et c’est ce que je veux », a écrit la rappeuse Cardi B, sur son Instagram, le 8 juin dernier, après avoir posté une photo des manifestants protestants contre la mort de l’afro-amércain Georges Floyd, survenu dans des conditions atroces, le 25 mai dernier.

Dans la photo, l’on peut voir des manifestants avec le drapeau d’Haïti et de la République Dominicaine, côte à côte. Pour la rappeuse, il serait grand temps que les deux pays, qui se partagent l’île d’Haïti, ne fassent qu’un et résolvent enfin leurs différends.

Cette déclaration n’a pas été très bien accueillie par ses followers qui ont exprimé leurs désaccords. La rappeuse a dû faire une vidéo pour expliquer son souhait. Dedans, elle y explique les différends qui opposent les Haïtiens et Dominicains, de leur histoire datant de l’époque d’après l’esclavage.

« J’ai posté cette photo parce que c’est un symbole d’unité. Ce n’est un secret pour personne que Haïtiens et Dominicains croisent l’épée. Évidemment, je connais l’histoire, je connais mon histoire. Mais c’est un symbole d’unité [cette photo, ndlr] », dit-elle en espagnole.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Ici aux USA, Dominicains et Haïtiens reçoivent le même traitement, comme des moins que rien. Dans ce pays, tu peux être Dominicains d’ascendance blanche […] tu seras traité avec indignité. Il se peut que tu sois le meilleur docteur ou le meilleur ingénieur, mais si tu arrives ici et tu ne maîtrises pas l’anglais, tu seras obligé de travailler à McDonald’s ou devenir conducteur chez Uber ».

Pour la rappeuse, l’unité est une solution adéquate.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Antoine Langomier
    22 juin 2020, 21:03

    Elle a emis un tres Bon Souhait. Et elle n’a pas tort dans ses constatations, "…des moins que rien." Elle pourrait connaitre son histoire, mais elle montre sur un terrain tres Complique’.

    D’abord, elle doit connaitre en Profondeur ses Elites et le peuple dominicain… Ici, elle a peche’, elle ne connait pas tres bien ses compatriotes. Ce n’est pas sans raison sa, "declaration n’a pas ete tres bien accueillie par ses followers…" Et ce n’est pas la Video qui va pousser ses followers a’ changer d’opinions.

    Elle a dit vrai, "l’Unite’ est une solution adequate." Mais, ce n’est pas ainsi. Pour y arriver, Haiti DOIT mettre son DEVOIR au PROPRE:
    1. Mettre en place l’Etat
    2. Mettre en place la Bourgeoisie Nationale
    3. Operer les Changements necessaires pour l’emergence de la Nouvelle Republique. Mwen kanpe.

    Par la suite, les Elites dominicaines et les Nouvelles Elites Haitiennes pourraient envisager de vider les Contentieux Historiques.

    En attendant au vu et su des "Analfabet pa bet" et des "Tet kanna," les Pirates, les Voyous et les Meteques PILLENT le pays. Ils font Prosperer la Republique Dominicaine par l’Importation. Et ce n’est pas assez, ils installent leurs Entreprises dans le pays d’origine de la Rappeuse. Ils ne veulent pas risquer leurs GWO MAGO dans l’Enfer qu’ils ont cre’e sciemment pour faire plaisir aux Predateurs d’outre-mer

    Mwen sonje Dr Francois DUVALIER, Leslie Francois MANIGAT, Rene THEODORE, Tuneb DELPE… ak Max BOURJOLLY. Jenerasyon patriyot sa yo pa egziste nan peyi a. Pa rapo a tout FATRA ki paka fe Fimye yo, nanm yo met repoze nan lape.

    L’Observatoire

    REPLY
    • Antoine Langomier@Antoine Langomier
      22 juin 2020, 22:23

      Atansyon mwen vle siyale nou MARX BOURJOLLY poko mouri. Li byen Vivan!
      Answit otograf non l pa menm jan ak pwezime Petrovole Jean Max Bellerive. Se sa map di nou an wi, Bellerive ap bwe Kob li mal fe yo en Republique Dominicaine. Se la madanm ak pitit li yo ye. Ayiti se kote Kolon Neg fe Kob…

      REPLY