Le Brésil assouplit le processus de migration en faveur des Haïtiens

Le Brésil assouplit le processus de migration en faveur des Haïtiens

Le gouvernement brésilien a pris récemment de nouvelles mesures pour faciliter l’octroi de résidence temporaire à des ressortissants haitiens. Environ 30,000 sont en attente du traitement de leurs demandes de refuge au Brésil, selon les dernières données disponibles.

Un décret interministériel émis par le gouvernement fédéral du Brésil, le lundi 23 décembre, a permis à des milliers d’Haïtiens de trouver un soulagement dans le traitement des dossiers pour trouver une résidence temporaire.

Les ressortissants haïtiens n’auront qu’à présenter les documents qu’ils ont en leur possession, et les autorités brésiliennes se chargeront elles-mêmes de trouver les informations manquantes dans les archives.
« Par exemple, les certificats d’antécédents criminels ne sont plus présentés, et le gouvernement brésilien, par le biais de la recherche sur les systèmes, cherchera des informations sur d’éventuelles vérifications des antécédents lors de la réception des demandes », a déclaré André Furquim, directeur du Département des migrations (DEMIG). L’information a été rapportée par le journal Gazetaweb.com.

En outre, les certificats de naissance et de mariage n’auront pas besoin d’être traduits dans les dossiers de candidature. Ce qui réduira le temps de la procédure.

Les Haïtiens déjà au Brésil auront jusqu’au 31 décembre 2020 pour demander un permis de séjour dans l’une des unités de la Police fédérale, lit-on dans le journal.

Soulignons que, le 9 avril 2018, un arrêté interministériel avait établi la concession du visa temporaire et l’autorisation de résidences, à des fins humanitaires pour les citoyens haïtiens et les apatrides résidant en Haïti.

Les Haïtiens qui sont intéressés à faire la demande d’un visa humanitaire temporaire peuvent procéder à demande à l’ambassade du Brésil à Port-au-Prince.

Arrivée sur le territoire brésilien, le document est valide pendant 90 jours. Cependant, la personne peut formuler une demande pour un permis de séjour après la date d’expiration du visa.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    28 décembre 2019, 15:46

    Le Bresil compte plus de 12 millions de chomeurs. Parait-il, contrairement en Haiti, les chomeurs trouvent de quoi mettre sous leurs langues.
    L’oligarchie bresilienne a pousse’ une bonne partie des bresiliens a’ embrasser LULA. Le populiste Lula se distingue des populistes grands mangeurs et domestiques haitiens de l’apres 1986.

    Jovenel Moise ne devait en aucun cas suivre la voie de son frere provincial JB Aristide. Ce qui pousse d’autres Dechets a’ s’elever contre lui. Un Neg Bannann (sanble Popot) est pris en Otage par Me Andre Michel et d’autres residus. Incroyable, mais vrai!

    REPLY