HAÏTI CETTE REPUBLIQUE NOIRE QUI A SAUVÉ LA LIBYE

HAÏTI CETTE REPUBLIQUE NOIRE QUI A SAUVÉ LA LIBYE
[LE SAVIEZ VOUS] HAÏTI CETTE REPUBLIQUE NOIRE QUI A SAUVÉ LA LIBYE

Á l'heure où l’amnésie a l’air de gagner certaines personnes, il est important de retourner dans les livres d’histoires pour rappeler à ces esclavagistes leur passé assez récent. En 1949, alors que les libyens étaient impuissants face au plan Bevin-Sforza, plan imposé par les puissances occidentales, dont le but était de mettre sous tutelle les trois régions de la Libye (Tripolitaine, Cyrénaïque, Fezzan) de trois pays (Italie, Royaume-Uni, France respectivement), un homme s’y opposa farouchement, il s’agit de l'ambassadeur haïtien aux nations unies (à l’époque SDN) Emile St-Lot.

Dès sa création, Haïti a toujours supporté la liberté des peuples opprimés, cette république qui a su arracher sa liberté à la sueur de son front et au sang versé de son peuple n’a jamais hésité à se faire porte parole des injustices de ce monde, c’est par cette position ferme qu’il paye le prix fort. Haiti n’a pas toujours été ce qu’il est.

Membre fondateur des Nation Unies, le 17 mai 1949, à la grande consternation des puissances occidentales, l’ambassadeur haïtien Emile St-Lot, accrédité à la Société Des Nations (SDN) vota NON, NON et NON à l’occupation italienne en Libye.

Son vote bloqua l’application du plan Bevin-Sforza.
Ce plan devait:

– Faire disparaître L’Érythrée en la partageant entre le Soudan et l’Éthiopie impériale

– La Somalie y serait placé sous l’administration de l’ancien colonisateur italien pour une période indéterminée.

– La Libye dépecée en trois parties, la Cyrénaïque, Fezzan et la Tripolitaine, contre les vœux de la majorité des Libyens. Les territoires administratifs sous tutelle seraient respectivement attribués à l’Italie, la France et aux Britanniques.
Il était prévu dans le plan que la Libye y obtiendrait son indépendance qu’après 10 ans d’administration étrangère.

La république noire a voté non, à ce plan de prédation coloniale. C’est pour cela que la Libye garde une reconnaissance éternelle à Haïti, en baptisant une rue de Tripoli: « Rue Emile St-Lot ».

Que ce passe-t-il avec certains libyens, à vendre les frères des haitiens comme esclave ???

Un devoir de memoire est plus que necessaire.

Sociologie des Afro avec Lafontant Mary

15 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

15 Comments

  • Mimose Moise
    24 novembre 2017, 14:41

    Il faut plus de reconaisance haitienne pour que nos freres et soeurs soient mis au courant de notre belle histoire. Une histoire qui merite d’etre connue, entendue et apprciee.
    Merci

    REPLY
    • François-Marie Michel@Mimose Moise
      27 novembre 2017, 10:44

      Et si telle posture digne et de principe pouvait inciter élites haïtiennes à mieux respecter. apprécier et servir leur histoire! Et si enfin ils voulaient la refaire et ainsi planifier sa réhabilitation, loin des intérêts particuliers et mesquins!

      REPLY
  • intéressant
    24 novembre 2017, 15:54

    Commentaire *

    REPLY
  • Marcus (ZEN...)
    24 novembre 2017, 20:14

    Non

    REPLY
  • ekofo
    25 novembre 2017, 13:28

    je suis contre le comportement des libyen

    REPLY
  • Lira Bertrand
    25 novembre 2017, 19:40

    Haiti la premiere republique noire a rudement lutte afin de dire non a l’esclavage, au racisme et a ainsi constitue un exemple type pour tous les noirs ayant ete sous li joug de l’esclavage. A partir de la graduellement , ces peuples allaient se liberer du systeme colonialisme mechant. Haiti a grandement aider tant de peuples de differentes manieres a se defaire de ce galaire combien. Haiti a ratifier le document des droits de lhomme et du citoyen contre l’esclavage des negres. Comment comprendre que la Lybie en ce 21e siecle ait choisi de pratiquer ce systeme si atroce contre nos feeres haitiens a la face du monde. Cette situation est intolerale et tous les hommes et toutes les femmes, les organisations des droits de l’homme, les gouvernement la mondiale doivent clairement leur mecontentement vis a vis des Lybiens qui continuent avec ce systeme qui etait totalement aboli. Le peuple haitien dit non et condamne de façon la plus vehemente la mechante des Lybiens. Aba lesclavaj, viv la libete pou tout pep, tout moun san distinksyon.

    REPLY
    • Franèois-Marie Michel@Lira Bertrand
      27 novembre 2017, 11:00

      Et si telle posture digne et de principe pouvait inciter élites haïtiennes à mieux especter, apprécier et servir leur histoire. Et si enfin elles en voulaient la refaire et ainsi planifier sa rehabilitation, loin des intérêts particuliers ou mesquins.

      REPLY

Les derniers arcticles