Les responsables de la SOGENER ont-ils peur de la prison?

Les responsables de la SOGENER ont-ils peur de la prison?

Contrairement à ce qui était prévu, les responsables de la SOGENER n’ont pas répondu à l’invitation du commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance, Me Jacques Lafontant.

Alors que plus d’un, journalistes, membres du personnel administratif du Parquet, d’un air curieux, s’apprêtaient à écouter la décision finale du Parquet dans le cadre de ce dossier qui, sans doute, est le lancement du procès d’un système corrompu dénoncé à maintes reprises par Jovenel Moïse, la partie défendresse a brillé par son absence.

La sécurité des comparants, l’insalubrité des locaux logeant le Parquet sont entre autre causes avancées par l’un des avocats de la partie plaignante, Me Danton Leger pour tenter de justifier le motif d’absence de ses clients.

Serait-ce une façon, pour l’avocat, de faire retarder le lancement du procès afin de permettre à ses clients d’éviter la prison qui les attend? Pourra-t-il y parvenir? Bref, ce sont entre autres des questions que se posent des citoyens analysant les raisons évoquées par Me Leger qui, selon eux, ne tiennent pas debout.

En effet, les Vorbe ne sont pas les seuls concernés par l’insécurité qui sévit dans le pays.

L’un des avocats de la partie civile, Me Newton Saint-Juste dit espérer que le Parquet fera oeuvre qui vaille dans le cadre de cette affaire.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Marie-Anne
    23 novembre 2019, 15:29

    Je suis très satisfaite de cette décision prise par le président Jovenel. Je comprends mieux maintenant pourquoi cette opposition restavec réclame son départ
    Courage président! Dieu est avec vous

    REPLY