Lucmane Delile part en guerre contre les voleurs de terre

Lucmane Delile part en guerre contre les voleurs de terre

Dans une conférence tenue ce jeudi 25 juin 2020, dans les locaux du MJSP, le ministre Lucmane Delile s’est prononcé sur le dossier concernant les conflits terriens. Conscient de ce problème qui oppose souvent bon nombre d’Haïtiens, Lucmane Delile entend y mettre de l’ordre tout en entamant des poursuites contre les voleurs de terre.

Identifiant des membres de la diaspora comme les principales victimes de ce fléau, le numéro un du MJSP les a invités à porter plainte à travers les 18 juridictions afin que les autorités compétentes puissent agir.

De plus, Lucmane Delile a rappelé que la Constitution de 1987 garantit les droits des propriétaires de terres et encourage les victimes à se fier à l’Etat.

Lucmane Delile dénonce

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En parallèle, Lucmane Delile en a profité pour dénoncer les malfaiteurs de certaines associations qui entravent l’action des autorités étatiques. Ce dernier a souligné que l’État « n’a rien à voir avec le financement des gangs armés » comme le prétendent certaines associations dont il s’est gardé de nommer. Pour Lucmane Delile, ces affirmations ne sont que des actes de diversion destinés à couvrir les vrais bailleurs de fonds des gangs.

En outre, selon les déclarations du ministre de la Justice, le renforcement des gangs, à travers le groupe « G9 an fanmiy et alliés », démontre la peur inspirée par les forces de l’ordre. « Ces gangs commencent à se sentir menacer d’où leur soudaine organisation. Ils sont pressurés par les actions entamées par les autorités policières, car la police continue de les traquer », affirme Lucmane Delile.

Toutefois, ce dernier n’a pas révélé de détails concernant ces actions dites « déjà entamées » par les forces de l’ordre.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    25 juin 2020, 20:44

    Wol MWEN se pou m fe NOU Konprann moun nan peyi a par rapport a’ mon VECU et EXPERIENCE. Mwen konn tout moun net personnellement ou par l’intermediaire de certains amis. Je suis comme l’autre, "Bat Bravo pou lajenes." Je choisis plutot l’ecriture.

    Le ministre de la justice est en train de jouer sur tous les dossiers. Il ne peut pas combattre les VOLEURS de TERRE. Certains pourraient meme se trouver dans son sein.

    Le ministre n’est pas dupe. Il ne peut pas battre la grosse caisse autour du "G9 an fanmiy et allie’s." De facon informelle, pour le moment, ils sont aussi des Phtkistes. Mais, ils doivent etre sur leur garde pour ne pas connaitre le sort des lavalassiens Amiot "Cubain" Metayer, Ronald "Kadav" Camille," Jean Wilner Lalane (l’un des presume’s tueur de Jean Leopold Dominique, li mouri nan swadizan operasyon, yo te disparet kadav li lopital jeneral), Boa, Labanye, tiblanc, elatriye. Dans le pays des Amnesiques, le nomme’ Francko CAMILLE garde un profil bas pour se faire oublier… Li nan Odonans Ivikel Dabrezil la tou.

    Comme son patron, le ministre n’a pas les MOYENS de sa politique. Un certain Jean Danton Leger avait tente’ de faire la meme chose. D’une administration a’ l’autre, Pwet pwet pwet, l’Etat reste en haillons au profit de la Mafia.

    L’Observatoire

    REPLY